Publicité

NBA/JO – Frank Ntilikina répond à Jean-Michel Blanquer… et tempère le ministre !

Après Vincent Poirier et Evan Fournier, le meneur NBA de l'équipe de France de basket, Frank Ntilikina, a répondu aux propos polémique du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer
FIBA (DR) / Jeremy Barande

Fustigé de toutes parts dans le monde du sport ces dernières heures, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, doit notamment affronter les gros reproches des joueurs de l’équipe de France de basket. Bien que plus tempéré que ses confrères, Frank Ntilikina s’est placé comme le dernier Bleu à faire part de sa réaction à la grosse polémique.

Publicité

Avec seulement 33 médailles rapportées de Tokyo, le contingent tricolore est loin d’avoir atteint l’objectif de 42 breloques fixé avant l’entame des Jeux olympiques 2020. Il peut cependant remercier ses équipes de sports collectifs, qui lui ont permis de gonfler cette valeur lors des derniers jours de compétition. Les équipes de France de basket peuvent notamment être saluées, puisque parées d’argent chez les hommes, et de bronze chez les femmes.

Face à cette réussite rencontrée sur les parquets, mais aussi au handball ou au volley, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a attribué le mérite… au système scolaire et aux cours d’EPS. Des propos qui passent mal chez les sportifs de haut niveau, y compris chez les hommes de Vincent Collet. En effet, les réactions échaudées se multiplient ces dernières heures dans les rangs bleus, à commencer par celles de Vincent Poirier.

Publicité

Pas du tout d’accord avec l’homme politique, le pivot du Real Madrid l’a fait savoir à plusieurs reprises sur son compte Twitter, sans vraiment prendre de pincettes. Puis, c’est Evan Fournier qui a émis ses critiques, suite à la dernière interview livrée par le membre du gouvernement. Histoire de respecter l’expression « Jamais deux sans trois », Frank Ntilikina s’est joint à la fête, avec une réaction remplie de lucidité et de maturité.



Publicité




À seulement 23 ans, l’ancien meneur des Knicks ne manque pas de clairvoyance, et tente d’alerter l’homme d’État avec un discours laissant la place au débat. Pour lui, le succès affiché par les différents sports co français au Japon devrait justement initier une nouvelle collaboration améliorée entre les organismes éducatifs et sportifs du pays. Le French Prince n’oublie pas de rappeler que l’issue de ce débat s’avèrera cruciale pour les JO 2024… de Paris.

Publicité

En attendant de voir sa situation en NBA évoluer, Frank Ntilikina prend le temps d’ouvrir le débat avec Jean-Michel Blanquer. Une réponse posée et intelligente, à l’image de son attitude sur les terrains.

Feed NBA 24/24