Publicité

NBA – « C’était comme jouer en prison, personne ne veut vivre ça »

échange entre kyle kuzma et lebron james
Slam (DR)

Malgré la gloire et les succès, jouer dans la grande ligue peut parfois être une véritable épreuve. La bulle d’Orlando lors de la campagne 2019-20 en fut le parfait exemple, de nombreux joueurs ayant mal vécu l’expérience. Un ancien Laker a d’ailleurs livré un témoignage poignant sur le sujet, récemment.

Publicité

La saison 2019-20 fut certes marquée par le sacre de LeBron James et Los Angeles, mais c’est avant tout la situation de pandémie qui est restée dans les mémoires. Après avoir suspendu l’exercice pendant plusieurs semaines, la NBA avait finalement décidé de le redémarrer pendant l’été, dans des circonstances exceptionnelles. Toutes les équipes en lice évoluaient ainsi à Orlando, dans une gigantesque bulle anti-covid.

En Floride, les athlètes avaient certes le droit à un certain confort (on parle de Disneyland, après tout), mais ils étaient surtout coupés du monde extérieur. Le manque d’accès à leurs propres familles s’est notamment fait ressentir, et des stars comme Paul George ou encore Damian Lillard ont multiplié les sorties poignantes à ce sujet. Le Clipper a même avoué avoir souffert de dépression sur ce laps de temps…

Publicité

Encore aux Lakers à l’époque, Kyle Kuzma avait eu le luxe de finir champion NBA à l’issue de la bulle. Néanmoins, il garde tout sauf un bon souvenir de cette expérience particulière. Invité du No Chill Podcast il y a peu, il s’est ainsi exprimé en détail sur cette période… et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y va pas de main morte :



C’était dur d’être là. Être dans la bulle, ce n’est pas notre style de vie. On aime être très à l’aise quand on n’est pas sur le terrain. Nous voulons être chez nous, nous détendre dans votre maison, dans un bon canapé, à regarder un film. On ne veut pas être dans la maison de Mickey Mouse, dans 300 pieds carrés pendant trois mois.

Publicité




On aime l’appeler la prison des athlètes. C’est ce que c’était. On ne pouvait pas partir, rien. C’est un peu comme le film ‘Get Out’ ou quelque chose comme ça. Tu fais juste la même chose tous les jours. C’était comme marcher dans le même couloir tous les jours, passer devant les mêmes gars tous les jours.

Clairement, ce ne fut pas une expérience agréable pour l’ailier, qui a depuis rejoint les Wizards suite au trade de Russell Westbrook. À priori, il ne devrait toutefois plus revivre cela, la grande majorité des acteurs NBA ayant été vaccinés. Il faut espérer que la situation n’empire pas à nouveau, pour qu’on n’ait pas à revivre ça…

Publicité

De toute évidence, la bulle d’Orlando a laissé des traces psychologiques chez Kyle Kuzma. Un constat compréhensible, et on ne peut que respecter les joueurs présents pour avoir tenu le coup pendant des semaines.

Kyle Kuzma Los Angeles Lakers NBA 24/24 Washington Wizards

En direct : toute l'actu NBA