Publicité

NBA – Cinq rookies qui pourraient choquer la ligue en 2021-22

NBA Jalen Rose dégomme Perkins en direct
DR

Si la nouvelle cuvée de rookies s’annonce très prometteuse, certains joueurs pourraient bien faire leur trou plus vite que d’autres. Bonne situation, blessures d’un titulaire, peu de concurrence au poste… Cinq débutants sont notamment en mesure de faire un carton pour leurs débuts. On fait le point.

Publicité

Cam Thomas (Nets)

NBA Cam Thomas sous le maillot de Brooklyn
Getty Images

Il avait lourdement chuté à la Draft, tombant en 27ᵉ position. Mais Cam Thomas a mis tout le monde d’accord en ligue d’été, en détruisant tout sur son passage. Ses stats ? Près de 27 points de moyenne en… 28 minutes par match. Le potentiel offensif de l’ancien LSU est effarant, et derrière le Big Three de Brooklyn, il pourrait bien faire un malheur en sortie de banc. Rookie et Sixième Homme de l’Année ? C’est possible, Ben Gordon l’ayant fait en 2004-05.

Publicité

Na’Shon Hyland (Nuggets)

NBA Na'Shon Hyland aux Nuggets
Ryan M. Kelly

Si Nikola Jokic est le MVP en titre, Denver ne pourra pas compter de suite sur son lieutenant de luxe. Victime d’une rupture des ligaments croisés courant avril, Jamal Murray sera absent pendant encore quelques mois, et il faut impérativement une solution alternative au Canadien. Hyland a cartonné en tant qu’arrière en Summer League, avec près de 20 points et 5 rebonds, le tout à 40% de loin. S’il confirme en saison régulière, il pourrait faire un massacre aux côtés du Joker.

Publicité

Alperen Sengun (Rockets)

NBA Alperen Sengun aux Rockets
DR

Sa sélection en 16ᵉ position en avait surpris plus d’un car le jeune Turc est encore un projet à développer. Mais dans la raquette assez dépeuplée de Houston, Sengun a une vraie carte à jouer. Aux côtés de la sensation Christian Wood, le pivot a de quoi montrer toute son incroyable palette offensive, ainsi que sa force de dissuasion dans la peinture (4.8 contres de moyennes en ligue d’été). Son 38% à distance lui permettrait aussi d’écarter le jeu, de bon augure pour des dragsters comme John Wall.

Publicité




Trey Murphy III (Pelicans)

NBA Trey Murphy III aux Pelicans
Jared C. Tilton

Avec Brandon Ingram et Zion Williamson, New Orleans disposent de deux joueurs très dominants en attaque. Logiquement les prises à deux sur eux sont donc plus fréquentes, ce qui libère des espaces aux autres Pels’. Énorme shooteur (44% à trois points en Summer League), Murphy III aurait donc des tirs ouverts en masse. L’effectif de NOLA étant pauvre en snipers, l’ancien de Virginia a de quoi rapidement devenir titulaire, disposant également d’un solide jeu sans ballon.

Publicité

Leandro Bolmaro (Timberwolves)

NBA Leandro Bolmaro va jouer à Minnesota
DR

Contrairement aux autres, lui a déjà été drafté il y a un an, à l’orée de la campagne 2020-21. Depuis, Leandro Bolmaro en a profité pour accumuler pas mal d’expérience à Barcelone, avant de disputer les JO à Tokyo. Combo guard, bon passeur et sniper dans l’âme (44% de moyenne à trois points en Catalogne), il n’a quasiment aucune concurrence sur le banc des Wolves, et devrait donc être l’une des premières options derrière D’Angelo Russel et Anthony Edwards. Le premier étant régulièrement cité dans des rumeurs de transfert, l’Argentin pourrait bien être titulaire d’ici à la fin de la saison…



Ces jeunots ont une opportunité en or pour s’imposer dans la grande ligue, à eux de la saisir d’entrée de jeu. Quant à nous, on leur souhaite de nous en mettre plein la vue d’ici à quelques semaines !

NBA 24/24

Feed NBA 24/24