Publicité

NBA – Pourquoi les Lakers ont l’avantage sur le dossier d’un All-Star !

LeBron James après un panier lors du Game 6 NBA
Douglas P. DeFelice

Le recrutement d’un joueur peut parfois se jouer à peu de choses, et quelques détails peuvent faire la différence. En l’occurrence, les Lakers auraient la pole position sur le dossier d’un All-Star à l’Est… Car celui-ci est très proche d’un membre de l’effectif angelino !

Publicité

Ils ont beau avoir signé énormément de joueurs de gros calibre, les Lakers ont encore de la place pour ajouter du sang neuf au roster de Frank Vogel. Deux places sont libres après le départ de Marc Gasol, et les Californiens souhaiteraient récupérer un dernier vétéran confirmé.

Parmi les noms les plus évoqués, un ressort en particulier : Kevin Love. Frustré par sa situation à Cleveland, le multiple All-Star demande depuis longtemps à partir. Problème, son énorme salaire (60 millions sur deux) rend difficile toute négociation de transfert… et aucun des deux partis ne visent un buy-out actuellement.

Publicité

Néanmoins, cela pourrait changer à tout moment, et d’après Michael Scotto, ce sont bien les Pourpres et Ors qui seraient favoris. La raison serait toute simple :

Si Love accepte un rachat de contrat, je peux voir les Lakers faire une move pour lui, étant donné sa relation avec Russell Westbrook et ses liens avec UCLA.



Dit comme cela, il paraît effectivement difficile de ne pas être du même avis. En effet, Kevin et RW ont eu une relation qui remonte à très longtemps, les deux hommes ayant évolué ensemble en championnat universitaire, sous les couleurs des Bruins. Cela remonte à la fin des années 2000 ! Et ils sont toujours amis depuis.

Publicité




Du coup, étant donné que l’intérieur souhaite avoir une dernière chance de jouer pour un contender, avoir un des vieux potes dans le roster serait un argument considérable. Et puis, il ne faut pas oublier LeBron James, avec qui K-Love est devenu champion avec les Cavs, en 2015-16. Avoir joué avec le Chosen One est là encore un énorme plus en matière d’intégration.

Cependant, rien n’est encore fait pour le moment, et il faut attendre que l’affaire se décante dans l’Ohio. En plus de ça, il est tout à fait possible que l’ancien des Wolves décide de rejoindre une autre écurie. À 32 ans, il n’aura plus beaucoup d’occasion de pouvoir choisir parmi toutes les offres, et il choisira certainement celle qui lui conviendra le mieux… même si elle ne provient pas de Los Angeles.

Publicité

Russell Westbrook pourrait donc être l’argument décisif dans le recrutement de Kevin Love, compte tenu de leur amitié. Voir les deux jouer ensemble apporterait un sacré vent de nostalgie, pour sûr !

Feed NBA 24/24