Publicité

NBA – À peine arrivé aux Knicks, Evan Fournier plébiscité par une star de l’effectif

Evan Fournier s'auto-trolle durant sa présentation aux Knicks NBA
NY Post (DR)

Après quelques mois à peine du côté des Celtics, Evan Fournier a pris la direction des Knicks. Un rêve qui devient réalité pour le Français, qui voulait jouer régulièrement au Madison Square Garden. Ses coéquipiers sont d’ailleurs heureux de cette venue, à l’image de Julius Randle.

Publicité

Pour les Knicks, les choses sérieuses commencent très bientôt. Suite à une campagne prometteuse et une quatrième place à l’Est à l’issue de la saison régulière, la franchise veut remettre ça. Il faudra compter sur un énorme Julius Randle, mais aussi un grand RJ Barrett, qui ne cesse de progresser.

Mais cet été, l’équipe de New York a été active. Nerlens Noel et Derrick Rose ont été prolongés, tandis que la mène a connu une amélioration importante avec la signature de Kemba Walker pour à peine quelques millions sur la saison. Le meilleur ? Il est arrivé libre, oui. Un joli coup du front office, qui était aussi fan d’Evan Fournier.

Publicité

Ce n’était pas un secret, les dirigeants avaient de l’argent à dépenser. C’est notre Français qui en profite le plus, puisqu’il a signé un contrat de plusieurs années, pour un montant qui frôle les $80 millions. La preuve que l’arrière était voulu, même si un média US n’a pas hésité à l’incendier récemment.



Pour Fournier, s’il souhaite fermer quelques bouches, il faudra être au niveau aux côtés de Walker. Julius Randle lui, est en tout cas très heureux de ces signatures. Lors d’une interview avec Sports Illustrated, il n’a pas hésité à partager sa joie devant la venue de Kemba et Evan dans la Big Apple : une amélioration sensible pour le backcourt.

Publicité




Ça représente beaucoup. Ce sont des joueurs très polyvalents, ils peuvent shooter de beaucoup d’endroits sur le parquet. Ils sont vraiment capables de scorer et je suis impatient à ce sujet. Ils vont nous rendre plus talentueux.

Un sentiment partagé par l’ensemble du roster on imagine, ce qui n’était pas non plus très difficile. Il faut dire qu’avec la présence d’Alec Burks mais surtout d’Elfrid Payton l’an dernier, les Knicks avaient quelques problèmes au sein de leur ligne arrière.

Publicité

Véritable amélioration au poste d’arrière, Evan Fournier est attendu de pied ferme à New York. Julius Randle est en tout cas heureux de cette venue, qui ne peut rendre les Knicks que meilleurs. On a hâte de voir le résultat, encore un peu de patience.

Feed NBA 24/24