Publicité

NBA – Vogel glacial après l’égoïsme de Westbrook contre OKC

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, Russell Westbrook, a fait l'objet d'une réaction glaciale de son coach, Frank Vogel, après avoir vendangé la dernière action du match face au Thunder d'Oklahoma City
Andrew D. Bernstein / Thearon W. Henderson

Opposé à son ancienne équipe, Russell Westbrook a tenté de jouer au sauveur ce jeudi pour les Lakers. En vain. Après ce nouvel accroc face au Thunder, Frank Vogel n’a donc pas réussi à dissimuler sa frustration envers le choix controversé de son meneur star dans le clutch.

Publicité

Vaincre à domicile une équipe avec une seule victoire au compteur en sept rencontres, avait a priori tout d’une formalité pour les Lakers. Ces derniers avaient qui plus est déjà reçu un gros signal d’alerte quelques jours plus tôt, puisque cette fameuse victoire de leurs adversaires était intervenue… face à eux. Autrement dit, un autre résultat qu’un succès face au Thunder, ce jeudi, apparaissait comme inadmissible.

Pourtant, malgré ce précédent avertissement, et une avance de 19 points au cours du deuxième quart-temps, les hommes de Frank Vogel se sont de nouveau inclinés de façon humiliante contre OKC (104-107). Avec 26 points, 6 rebonds et 5 passes, Russell Westbrook a certes tenté d’éviter cette déconvenue face à son ancienne franchise. Il est même celui qui a tenté de ramener les deux équipes à égalité en toute fin de match, sans réussite.

Publicité

Vogel agacé après l’incompréhensible choix de Russ

Cette dernière possession de la rencontre fait depuis grand débat, Russ n’ayant jamais été un joueur fiable à 3 points. Encore moins dans ces situations, puisque selon Stathead, depuis le début de la saison 2017-18, il affiche un terrible bilan de 8/42 sur des shoots pris pour égaliser ou passer devant avec moins d’une minute à jouer. Forcément, après la rencontre, Frank Vogel n’a donc pas tenté de trouver des excuses à son meneur.

Publicité

Frank Vogel admet que les Lakers voulaient obtenir un meilleur tir que celui que Russell Westbrook a choisi de prendre à la fin du match.



En guise de contexte, cette action arrivait cependant après deux lancers francs inscrits par Luguentz Dort, et donc sans le moindre temps mort préalable. De même, les solutions alternatives ne se bousculaient pas pour le Brodie. N’en reste pas moins qu’il aurait pu, ou plus certainement dû offrir cet ultime ticket shoot à l’un de ses coéquipiers. D’autant plus que sa confiance n’atteignait pas des sommets, après une précédente possession elle aussi gâchée.

Publicité

Là encore, la logique aurait voulu que Westbrook trouve un de ses partenaires. Carmelo Anthony, une nouvelle fois remarquable à 3 points sur cette rencontre (5/10), se trouvait par exemple esseulé derrière l’arc, et demandait avec vigueur la gonfle. Cette fin de match n’était quoi qu’il en soit pas celle du MVP 2017, qui ne s’est pas rattrapé en défense. Bien au contraire, comme en témoigne cette autre séquence décisive dans le clutch.

Publicité

Vous l’aurez compris, Russell Westbrook est loin d’avoir signé son meilleur match sous les couleurs des Lakers, ce qui a clairement laissé Frank Vogel frustré. From hero to zero, comme se plaisent à le dire ses compatriotes !

En direct : toute l'actu NBA