Publicité

NBA – « LeBron a changé, il va finir comme Kobe »

La prophétie entre les Lakers de LeBron James et Kobe Bryant en playoffs
Nelson Chenault / DR

Étant en fin de carrière, LeBron James n’est logiquement plus le même joueur qu’il était dans son prime. Un célèbre analyste a d’ailleurs déclaré récemment qu’il se rapprochait de Kobe Bryant… Sauf que ce n’était là en aucun cas un compliment.

Publicité

On pensait que LeBron James était revenue pour de bon, mais ce n’était malheureusement pas le cas. Entre sa légère rechute à la cheville et sa blessure abdominale, il n’y aura eu que trois matchs, et le Laker est à nouveau sur le flanc pour une semaine. Une très mauvaise nouvelle pour le joueur, mais aussi pour les Lakers… En effet, ces derniers ne sont pas au mieux sur ce début de saison, avec un bilan tout juste positif (5-4).

Du côté des observateurs, la forme physique du King inquiète également, surtout après la saison passée (27 matchs ratés). La carrière de l’ailier va-t-elle être synonyme de passages répétés à l’infirmerie ? D’après Skip Bayless, ce serait tout à fait possible. L’analyste de Fox Sports a abordé le sujet récemment, faisant un parallèle avec une ancienne légende californienne :

Publicité

LeBron, une fin de carrière minée par les blessures ?



Pendant tant d’années, j’ai dit que LeBron était un Ironman et aussi proche de l’indestructible qu’un humain puisse l’être. Je ne sais pas combien de fois quelqu’un est tombé sur sa cheville et il a joué comme si de rien n’était. Mais j’ai l’impression que LeBron a changé et qu’il commence à devenir Kobe avec les blessures. Il devient sujet aux blessures. Une après l’autre. Au final, il est juste humain.

Publicité




On le sait et ce n’est pas un secret, Bayless est un détracteur notoire du n°6. Cependant, il paraît difficile de contester entièrement ses propos pour le coup. Personne n’a oublié le déclin de la carrière du Mamba après sa rupture du tendon d’Achille, qui a sérieusement impacté ses dernières années dans la ligue. Sa tournée d’adieu fut certes chargée d’émotions, mais elles ont aussi occulté le fait qu’il était tout sauf efficace sur les parquets (35.6% au tir, 28% de loin en 2015-16).

Résultat, on ne peut s’empêcher de craindre qu’un scénario similaire ait lieu pour LeBron. Ce dernier a beau avoir travaillé son jeu au maximum, il reste grandement dépendant de sa domination physique. Sans elle, tout devient logiquement plus compliqué, surtout s’il ne peut pas rester longtemps sur un terrain. C’est donc au staff médical de Los Angeles de tout faire pour prévenir une catastrophe.

Publicité

LeBron James ferait-il mieux de prendre encore davantage de repos, quitte à laisser filer quelques matchs de plus ? C’est là tout le dilemme pour la superstar et sa franchise, qui veulent gagner le titre. La question est, à quel prix ?

En direct : toute l'actu NBA