Publicité

NBA – L’excuse toute trouvée de Frank Vogel qui passe mal aux Lakers

L'entraineur NBA des Los Angeles Lakers, Frank Vogel, a livré une excuse légèrement bancale au moment d'expliquer les difficultés de son équipe sur le début de saison
NBA (DR)

Après une énième défaite inattendue face aux Kings, ce vendredi, la place de Frank Vogel sur le banc des Lakers se retrouve plus que jamais menacée. Bien décidé à rester en poste, le coach de L.A. a tenté de justifier les déboires de son équipe… de façon pas vraiment convaincante !

Publicité

Une rencontre face aux Pistons, et leur bilan de 4 victoires pour 15 défaites, devrait à première vue apparaitre comme une formalité pour les contenders qu’ils prétendent être. Pourtant, à quelques heures de cette réception de Detroit, les Lakers font craindre à leurs fans de subir une nouvelle humiliante défaite. Il faut dire que les joueurs angelinos ne font rien pour les rassurer ces temps-ci.

À peine à l’équilibre avant d’accueillir les Kings au Staples Center, ce vendredi, LeBron James et ses coéquipiers ont essuyé un nouveau revers dégradant, cette fois-ci après trois prolongations disputées, et 143 points encaissés. Bien évidemment, le résultat a mis leurs supporters dans une colère noire, pleinement partagée par le King en conférence de presse.

Publicité

La défense bancale de Frank Vogel

Mais alors, tandis que les hommes de Frank Vogel ont désormais disputé le quart des matchs de leur saison régulière, comment expliquer cet état de forme si décevant ? De plus en plus sur la sellette selon les dernières rumeurs, le coach des Purple & Gold a évidemment dû se positionner sur cette question. C’est ce qu’il a fait juste avant le shootaround précédant la rencontre face à Sacramento, avec des justifications… qui font débat.



Ne pas avoir Trevor (Ariza) ni Kendrick (Nunn) ne nous a pas permis de voir ce à quoi on pourrait ressembler quand ces gars seront disponibles. Idem avec Talen (Horton-Tucker) qui est resté absent pendant une bonne partie de la saison. Ensuite, vous avez évidemment LeBron qui est sorti de la lineup, puis AD. Donc tout ça fait qu’on n’a pas pu voir à quoi pourra ressembler notre roster. On en a vu une partie, mais pas l’entièreté.

Publicité




Il est vrai qu’à l’heure actuelle, deux éléments de son effectif n’ont toujours pas pu effectuer leurs débuts officiels cette saison, à savoir Ariza et Nunn. De là à faire de leur présence un élément indispensable pour que les Lakers remportent des matchs… La pilule passe mal à Los Angeles. Vogel semble pourtant convaincu que le retour des deux hommes fera grand bien à son équipe.

Ils vont avoir une opportunité de devenir des membres importants de la rotation. Bien sûr, vous ne pouvez pas faire de vraies évaluations tant que vous n’avez pas pu voir ce qu’ils valent avec notre groupe. On les a recrutés pour qu’ils apportent leur contribution. Et quand ils seront en bonne santé, c’est ce qu’ils pourront faire.

Sauront-ils à par la même occasion ramener de l’intensité défensive et un playbook à leur franchise ? Rien n’est moins sûr !

Publicité

Frank Vogel doit véritablement sentir l’étau se resserrer autour de lui, pour se cacher derrière les absences de Trevor Ariza et Kendrick Nunn au moment de justifier les résultats en berne des Lakers. Certes talentueux, les deux hommes ne gommeront pas à eux seuls tous les défauts de l’équipe !

En direct : toute l'actu NBA