Publicité

NBA – « Westbrook ? Une jolie fille qui se fait larguer, et on comprend pourquoi »

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, Russell Westbrook, a fait l'objet d'une drôle de comparaison avec une jolie fille de la part d'un analyste
NBA (DR)

Souvent sujet d’illustres comparaisons par le passé, Russell Westbrook fait cette année l’objet de rapprochements beaucoup moins élogieux aux Lakers. Un analyste a même été jusqu’à le qualifier de jolie fille… constamment larguée par ses conquêtes !

Publicité

Oscar Robertson pour son jeu polyvalent et sa maitrise du triple-double ; Dennis Rodman pour son excentricité sur, mais surtout en dehors du terrain ; LeBron James pour sa force physique démentielle… Depuis le début de sa carrière, Russell Westbrook s’est fréquemment retrouvé dans de telles comparaisons, plutôt gratifiantes pour lui. Cette saison, tout a cependant changé pour lui.

Sans cesse critiqué depuis son arrivée aux Lakers, le Brodie emprunte le rôle de bouc-émissaire et de principal coupable de la mauvaise forme de son équipe. Il apprend donc à subir l’acharnement des internautes et des journalistes ces dernières semaines, décuplé en tant que joueur Angelino. Cela l’a d’ailleurs poussé à lâcher un gros coup de gueule lors de sa dernière prise de parole.

Publicité

Russell Westbrook humilié par Shannon Sharpe

Certains analystes NBA se font un plaisir de découper Westbrook à chacune de ses prestations ne serait-ce que mitigées, parmi lesquels ceux de Undisputed. Et après Skip Bayless, qui a déclaré préférer 1000 fois un role player des Nets à lui, c’est Shannon Sharpe qui s’est occupé de son cas ce lundi. L’ancienne star de NFL a ainsi remis en perspective la carrière de Russ… d’une manière bien dégradante !



Publicité




Russ est comme une jolie fille que vous voyez dans une autre école et qui vous fait dire, « OH MON DIEU ! Si c’était ma copine, je la traiterais comme une reine ! » Et une fois que vous l’avez, vous réalisez pourquoi tous les autres gars l’ont larguée.

Une métaphore coup de poing qui en fera certainement rire plus d’un, et que Sharpe s’est assuré d’expliquer dans la suite de son discours.

C’est comme ça qu’a été vu Russell Westbrook partout où il est passé, par tout le monde ! « Mec, regarde comme il joue dur. Il prend des rebonds, fait des passes, tout ça tout ça. » Et une fois que vous l’avez, vous comprenez pourquoi cette jolie fille s’est tout le temps faite larguer. Maintenant, on comprend pourquoi toutes les autres équipes ont dit, « Nan, c’est bon, on peut se passer de toi. »

Publicité

Après OKC, Houston et Washington, les Lakers vont-ils à leur tout décider de se séparer de la « jolie fille » Russell Westbrook ? Pour Shannon Sharpe, c’est en tout cas le destin qui serait promis au MVP 2017 !

En direct : toute l'actu NBA