Publicité

NBA – Après l’humiliation, Kevin Durant pousse un violent coup de gueule

La superstar NBA des Brooklyn Nets, Kevin Durant, garde bien son trophée de MVP en sa possession, et non pas chez sa mère, à l'inverse d'un autre récent lauréat du prix
NBA (DR)

En grosse méforme ces temps-ci, les Nets ont essuyé un nouveau revers tache face aux Blazers, ce lundi. Évidemment frustré par cet énième mauvais résultat, Kevin Durant a sérieusement haussé le ton en conférence de presse !

Publicité

Certes, leur calibre de certains de leurs adversaires avait de quoi inquiéter. Opposés tour à tour aux 76ers, aux Grizzlies et aux Bucks ces derniers jours, les Nets n’ont pas réussi à faire le poids. Une constante depuis le début de la saison face aux top-teams, qui s’est donc poursuivie. Cependant, ces contre-performances face à des cadors auraient pu être atténuées par des victoires contre des équipes considérées plus faibles. Raté.

Outre ces 3 chocs, les hommes de Steve Nash ont également eu droit à des matchs face aux Clippers, et dernièrement aux Blazers. Des affrontements qui devaient a priori se conclure par une victoire. Or, tous deux ont abouti en une défaite, dont la dernière en date contre Portland, privée de Damian Lillard et CJ McCollum, fait particulièrement désordre. Elle leur a donc logiquement valu de grosses moqueries.

Publicité

Kevin Durant se lâche après l’humiliante défaite

Malgré la présence de Kyrie Irving (22 points, 8 rebonds) et Kevin Durant (28 points, 10 rebonds), les New-Yorkais avaient donc de quoi faire profil bas au moment de quitter le Moda Center. Devant les journalistes, ils auraient néanmoins pu se cacher derrière leur planning, et le back-to-back les ayant conduit de Brooklyn à Portland en l’espace de quelques heures. KD a toutefois refusé de céder à cette facilité, de manière cinglante !



Publicité




On s’en fout !!! Ça fait partie du jeu ! Ça fait partie de notre métier ! On est dans la ligue depuis des années, et on a des jeunes joueurs qui ne demandent qu’à jouer. Quand on vous met dans la m*rde, il faut savoir s’en sortir. Et on aurait quand même pu gagner ce match ! Donc on s’en fout. C’est ce qu’une équipe qui vise le titre doit affronter — un peu d’adversité. Je ne vais pas prendre notre calendrier comme excuse. De toute façon, le calendrier de tout le monde est n*qué !

Pour rappel, cette rencontre entre Nets et Blazers devait initialement se tenir le 23 décembre, avant que les nombreux cas de Covid ne poussent la ligue à la repousser. Au final, c’est donc au lendemain d’un match de Brooklyn à la maison qu’il a été reprogrammé, ce qui a conduit Durant et ses coéquipiers à traverser le pays de façon éclair. Pas de quoi se plaindre selon le Slim Reaper, qui préfère fustiger la performance de son équipe !

Publicité

La crise pointe le bout de son nez du côté de Brooklyn, après un nouveau revers inattendu face à des Blazers privés de leurs stars. Kevin Durant a donc décidé d’activer le mode patron, et d’affronter ses responsabilités plutôt que se cacher derrière le calendrier asphyxiant !

Brooklyn Nets Déclarations Kevin Durant NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA