NBA – Dennis Rodman révèle les 2 joueurs qui le détestent

NBA Shaq détestait Dennis Rodman
NBA (DR)

Personnage extrêmement clivant pendant sa carrière et même après, Dennis Rodman ne s’est pas fait que des amis sur les parquets de la grande ligue. Deux légendes le haïssaient au plus haut point, notamment… Il a d’ailleurs révélé leur identité récemment, et on comprend tout de suite mieux pourquoi.

Publicité

Dans le plus pur style des Bad Boys de Detroit, avec qui il a commencé sa carrière, Dennis Rodman était un maître de la manipulation mentale. Capable de déstabiliser un bon paquet d’attaquants adverses, le quintuple champion en a énervé plus d’un de la sorte. Récemment interviewé, il a expliqué qu’un big man en particulier ne pouvait plus supporter de le voir à cause de cela :

Vous voyez Alonzo Mourning ? Et bah lui me détestait littéralement, personnellement. Parce que, vous savez, j’arrivais tout le temps à rentrer dans sa tête, tout le temps, des trucs comme ça. Il est plus fort que moi sur le plan basket et tout ça, mais je ne m’en suis jamais inquiété puisque je rentrais dans sa tête.

Publicité

Shaq et Zo Mourning, haters de Dennis Rodman

Intérieur de légende et notamment bagué en 2006 avec le Heat, Mourning n’était pourtant pas le dernier des clients à qui se frotter sous le cercle. On parle d’un joueur à l’attitude de kamikaze, et qui n’hésitait jamais à jouer des coudes. Mais bon, tout ça, c’est aussi la came de l’ancien Bull… D’ailleurs, Zo n’était pas le seul à ne pas pouvoir le blairer. Un ex-coéquipier de Dennis partageait en effet le même avis !



Shaq a un problème avec moi. Parce que, vous savez, je suis probablement le seul gars qui pouvait l’éteindre. Vous savez, le maintenir à des sorties à trois ou quatre points ou cinq points. Et encore, parfois, c’était pire pour lui.

Là encore, ce n’est pas de n’importe quel joueur que parle The Worm. Après tout, il a connu le Big Diesel dans son prime et celui-ci était carrément inarrêtable !

Publicité

Et pourtant, ce que dit Rodman n’est pas faux : il a bel et bien réussi à shut down totalement l’ancien pivot, et ce, à plusieurs reprises. Un soir de saison 1996-97, il l’a même empêché de marquer le moindre point lors de la seconde mi-temps d’un match entre Lakers et Bulls ! Une performance immense, surtout pour un joueur bien plus petit et léger qu’O’Neal. C’est dire le talent exceptionnel du n°91 de Chicago.

Publicité

Pas étonnant que Zo Mourning et le Shaq ne pouvait pas encadrer Dennis Rodman, ce dernier était un véritable poison sur les parquets. En plus de ça, son attitude n’a rien fait pour rapprocher les trois Hall of Famers !

Déclarations Dennis Rodman NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA