NBA – « Si les Russes arrivent à nos frontières, ce sera la 3ème Guerre mondiale »

La superstar NBA des Dallas Mavericks, Luka Doncic, choquée par les propos d'un de ses coéquipiers au sujet d'une potentielle 3ème Guerre mondiale
NBA (DR)

Le conflit opposant la Russie à l’Ukraine provoque toujours autant de crainte à travers le monde, y compris dans le petit univers de la NBA. Alors que plusieurs joueurs d’Europe de l’Est ont affiché leur solidarité, l’un d’eux en particulier redoute une offensive de Vladimir Poutine contre son pays…

Publicité

L’attention du monde entier se focalise sur cette région du globe, et pour cause. Les batailles actuellement en cours sur le territoire ukrainien terrorisent le reste de la planète, tandis que l’ombre d’un nouveau conflit planétaire se veut de plus en plus imposante. Le monde du basket n’échappe pas à ce phénomène, à l’image de la grosse décision prise par Tony Parker dès les premières encablures du conflit.

Et en NBA, on est aussi concernés. Après que le fils d’une légende ait échappé de justesse à la guerre, deux Ukrainiens présents dans la ligue, Alex Len et Svi Mykhailiuk, ont pris les devants pour initier un mouvement de condamnation. Celui-ci se prolonge via les initiatives d’autres joueurs, notamment ces dernières heures. Les Pelicans, à la demande de Jonas Valanciunas, ont par exemple arboré des chaussettes jaunes pour apporter leur soutien au peuple de Kiev. Mais ce n’est pas tout.

Publicité

Davis Bertans inquiet pour le sort de sa Lettonie… et du monde

Dans leur ensemble, ce sont les joueurs européens qui se montrent les plus affectés par l’offensive russe. Un constat somme toute logique de par leurs origines, et leur inquiétude concernant les suites de cette guerre naissante. Dans un entretien accordé à Mark Medina et NBA.com, le Letton Davis Bertans a notamment évoqué la situation dans laquelle se trouve sa famille, dont il se soucie face au caractère imprévisible de Vladimir Poutine. Et autant dire que le sniper redoute le pire…



À l’heure actuelle, tout le monde est assez calme. Mais si les Russes arrivent à nos frontières, ce sera la 3ème Guerre mondiale… Je ne pense pas que quiconque souhaite que ça arrive, surtout eux. Dans ce sens, la situation a plutôt l’air sans danger. Mais on ne sais jamais ce que Poutine peut penser. On dirait qu’il a été mis dos au mur ces derniers jours. Donc personne ne sait ce qu’il est prêt à faire ou de quoi il est capable.

Des déclarations qui prennent un écho tout particulier quand on les joint à celles du président ukrainien, Volodymyr Zelensky :

Si nous disparaissons, que Dieu nous protège, ensuite ce sera la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie etc… Jusqu’au mur de Berlin, croyez-moi.

Publicité

Face à la situation qui se tend en Ukraine, Bertans et ses proches restés en Lettonie ont dû envisager des plans en cas d’invasion du pays, frontalier de la Russie. Un scénario qu’ils ne souhaitent bien évidemment pas voir devenir réalité, mais auquel ils ont été contraints de se préparer.

Espérons qu’on n’en arrive pas là. Mais vous ne savez jamais ce qu’il (Poutine) va faire. Si la Russie veut envahir l’Europe, alors les états baltiques seront les premières cibles. Il faut qu’on reste prêts.

Dans ce contexte, difficile pour le shooteur de pratiquer son jeu sans arrières-pensées. Le timing n’a par ailleurs rien pour l’arranger, lui qui a récemment débarqué à Dallas, et où il doit désormais faire ses preuves pour gagner sa place dans la rotation des Mavericks.

Publicité

Alors que la Lettonie échappe encore à la politique d’invasion entamée par la Russie, Davis Bertans reste sur ses gardes. Sans filtre, il avoue ouvertement appréhender la naissance d’une 3ème Guerre mondiale. Et cette inquiétude semble partie pour durer…

Dallas Mavericks Déclarations NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA