NBA – « J’ai cru que j’allais me faire tuer dans cette équipe »

La légende NBA des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, aurait aimé prendre sa retraite dans une autre équipe
Keith Allison (CC)

Que les Lakers gagnent ou perdent, la franchise reste au coeur de toutes les discussions dans le microcosme NBA. Un entraineur légendaire a par exemple été interrogé sur les déboires des Purple and Gold, et il a expliqué qu’il avait connu une situation similaire une décennie plus tôt.

Publicité

Et si l’ère des superteams avait définitivement pris fin avec la défaite des Warriors lors des Finales 2019 ? Si les hommes de Steve Kerr avaient encore le niveau pour décrocher des titres, ils ont simplement été ralentis par les blessures, aucune autre grosse équipe n’a réussi à faire du bruit depuis. Les Nets de Kevin Durant, Kyrie Irving et James Harden n’auront par exemple tenu qu’un an avant de totalement imploser.

De même, les Lakers ne devraient pas reconduire l’expérience après avoir empilé 5 Hall of Famers en bout de course. Nombreux sont ceux qui les pensaient capables de rejoindre les Finales, mais après cette non-qualification pour le play-in, l’effectif devrait être grandement remanié et cette superteam éphémère devrait disparaitre. D’ailleurs Russell Westbrook a décidé de régler ses comptes avant de partir.

Publicité

Mike D’Antoni explique la difficulté d’entrainer les superteams

En fait, la difficulté de ces équipes composées de légendes, c’est qu’il est presque impossible pour un entraineur de bâtir une alchimie et d’imposer des principes de jeu assez forts. Un joueur veut du mouvement, un autre de l’isolation, et les tensions sont vites pesantes. C’est ce qu’a expliqué Mike D’Antoni, qui a été à la tête des Lakers version Kobe Bryant, Steve Nash et Dwight Howard, dans le podcast de JJ Redick.



Des frictions dans le vestiaire ?! Je pensais que j’allais me faire tuer par mes joueurs ! Donc oui, il y avait des frictions… Plus sérieusement, c’était impossible de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde, ils ne s’aimaient pas. Nous n’avions pas le talent pour gagner, Steve Nash était tout le temps blessé, Kobe était vieux, et s’il était encore très fort, il avait une personnalité impossible à gérer.

Publicité

Lui et Dwight Howard ne se sont jamais entendus, l’environnement de Los Angeles est particulièrement compliqué quand les résultats ne sont pas là… Gagner peut apaiser beaucoup de tensions, tous les joueurs s’aiment quand les victoires s’enchainent. À Los Angeles, soit tu remportes le titre, soit tu fais une mauvaise saison. Il y a toujours beaucoup de dramas dans cette franchise, et c’est la même chose en ce moment.

Pour Mike D’Antoni, il est difficile de faire fonctionner une superteam pour la simple et bonne raison qu’il est presque impossible de mettre tout le monde d’accord. À Los Angeles, les deux stars qu’étaient Kobe Bryant et Dwight Howard ne se sont pas entendus sur le plan humain, et c’est toute la franchise qui a du subir les conséquences. Il est visiblement bien plus simple de fonctionner avec un binôme d’exception.

Publicité

Mike D’Antoni n’est pas surpris par la saison réalisée par les Lakers, lui qui a connu une situation similaire à l’époque du duo Kobe Bryant / Dwight Howard. On comprend mieux pourquoi les dernières superteams n’ont pas connu le succès escompté.

Déclarations Los Angeles Lakers Mike D'Antoni NBA 24/24

Toute l'actu NBA