NBA – Le joueur qui s’est transformé en bête noire de Giannis sur ces playoffs !

NBA Giannis mis à mal par un joueur des Celtics
NBA (DR)

Parmi les tout meilleurs joueurs de la ligue, Giannis Antetokounmpo est cependant en galère contre les Celtics. C’est dû à un membre des Verts et Blancs qui défend comme un roi sur lui… La différence statistique entre lui et le reste de l’effectif est d’ailleurs frappante.

Publicité

À première vue, les chiffres de Giannis Antetokounmpo face à Boston sont absolument ahurissants. L’intérieur des Bucks tourne en effet à 32 points, 13 rebonds et 8 passes de moyenne ! Sans son lieutenant Khris Middleton (entorse du genou) pour l’aider, la superstar du Wisconsin doit se démultiplier pour porter les siens vers la victoire. Ça n’a cependant pas suffi dans le Game 4, les C’s l’emportant 116-108 pour égaliser au second tour.

Auteur d’une nouvelle ligne de stats de mammouth sur cette rencontre (34 points, 18 rebonds et 5 passes), le Greek Freak a cependant aussi pêché par maladresse, ne rentrant que 14 de ses 32 tirs (43.8%). Ce pourcentage est d’ailleurs le même que celui qu’il affiche sur l’ensemble de la série et est inhabituellement bas pour lui. À quoi cela est-il dû ? En fait, la réponse réside dans la présence d’Al Horford côté Bean Town. Ce dernier réalise ainsi un job admirable pour contenir le double MVP, à des années-lumières de ses coéquipiers :

Publicité

Al Horford en mission sur Giannis Antetokounmpo

Giannis en est à 15/49 au tir (30.6 %) lorsqu’il est défendu par Horford sur cette série. Son adresse grimpe à 35/65 (53.8 %) lorsqu’il est défendu par n’importe quel autre Celtic.



S’il n’est jamais ne serait-ce que mentionné dans la lutte pour le DPOY, Horford est mine de rien l’un des meilleurs défenseurs de la ligue dans la raquette. Doté d’un QI basket largement supérieur à la moyenne, il avait été le fer de lance du verrou des Hawks au milieu des années 2010 et sait comment diriger ses coéquipiers dans sa moitié de terrain. De plus, il est aussi suffisamment mobile pour suivre les big men fuyants, lui permettant de gérer les switchs et les pick&pops sans le moindre souci.

Publicité

Grâce à son expérience et son bagage technique, il parvient donc à surmonter son déficit athlétique face à The Alphabet, qui a toutes les peines du monde à se défaire de lui. Ce n’est d’ailleurs pas bien mieux pour le Daim de l’autre côté du terrain, comme le Dominicain l’a prouvé cette nuit avec ses 30 points à 11/14 au tir (5/7 de loin). Preuve de la confiance qu’il a accumulé, il s’est en plus permis de postériser son vis-à-vis, ce qui a valu à ce dernier des moqueries du camp du Celtic :

Publicité

Boston a son arme anti-Giannis en la personne d’Al Horford, et on peut compter sur Ime Udoka pour exploiter à fond sa stratégie. C’est désormais au Greek Freak de montrer qu’il peut s’adapter, sous peine de nuire de façon potentiellement fatale aux siens.

En direct : toute l'actu NBA