NBA – « Il va tuer leur équipe pour 10 ou 15 ans »

NBA James Harden en grosse galère
NBA (DR)

Dans la NBA actuelle, les contrats alloués sont si faramineux qu’ils peuvent vite virer au drame si les choses tournent mal. C’est potentiellement le cas concernant une des plus grosses superstars de la ligue, et Charles Barkley a tenu à alerter sur la situation sans prendre de gants…

Publicité

Voilà plusieurs jours que le rideau est tombé sur la saison 2021-2022 des Sixers. Déjà. Alors que tout Philadelphie s’était mis à rêver de titre lors de l’arrivée de James Harden en marge de la trade deadline, la franchise de Pennsylvanie n’a pas su exorciser ses vieux démons. Eliminés par une équipe du Heat dont Doc Rivers a volontiers reconnu qu’elle était supérieure, Joel Embiid et ses coéquipiers vont passer l’été avec beaucoup de questions en tête.

L’une d’entre elles, évidemment, concerne James Harden. Accueilli en héros il y a quelques mois, le Barbu a livré des performances inconstantes, dans la lignée des déceptions qu’il avait suscitées à Brooklyn. A 33 ans, celui qui était une machine insubmersible à Houston n’est plus, et son déclin est apparent aux yeux de tous. Et ça, c’est un vrai problème.

Publicité

James Harden pourrait « tuer » les Sixers en prolongeant

Eligible à une option gargantuesque de 47 millions de dollars, l’ex-MVP devrait bel et bien toucher le pactole. La question d’une extension de 4 ans et 200 millions est aussi sur la table, et c’est précisément ce qui inquiète Charles Barkley. Ancien de la maison lui-même, le Chuckster a été cash sur la situation :

Si les Sixers lui proposent l’extension, ils devraient virer quiconque aura eu l’idée, parce que ça tuerait la franchise pour 10 ou 15 ans.



Je n’ai jamais aimé ce trade, et je l’ai dit d’emblée – vous pouvez vérifier. J’ai dit que je n’aimais pas l’idée parce que James Harden décline clairement, et qu’il n’y avait qu’une fenêtre de deux ans pour gagner le titre. Or, je ne pense pas qu’ils soient capables d’être champions sur cette période, et ils vont gaspiller deux ans de prime de Joel Embiid. Soyez sûrs que Harden va clairement activer son option. Ensuite, s’ils proposent l’extension, wow… Ils regretteront.

Publicité

La crainte de Barkley semble légitime, surtout quand on connait la relation entre Daryl Morey et James Harden, le GM de Philly ayant toujours donné carte blanche à son poulain depuis leurs années communes à Houston. Il ne serait donc pas étonnant de le voir proposer une semaine qu’aucune autre équipe ne voudra risquer, et cela même si The Beard est loin de la superstar qu’il a pu être il y a quelques années.

Dans ce cas de figure, le pire pourrait se produire : des finances happées par l’énorme contrat d’un Harden qui n’en vaut plus la valeur, et une incapacité de concourir pour le titre alors que Joel Embiid, qui n’a pas hésité à tacler son coéquipier après l’élimination, pourrait perdre patience… Attention, donc, à bien négocier le virage à l’issue de la saison 2022-2023, sous peine de grandes conséquences.

Publicité

Décevant sur ces playoffs et avec son avenir d’ores et déjà en question, James Harden pourrait rapidement basculer dans la catégorie des John Wall, Russell Westbrook et consorts – stars déchues devenues un poids financier pour leur équipe. La situation sera à surveiller de très près du côté de Philadelphie…

James Harden NBA 24/24 Philadelphia 76ers

En direct : toute l'actu NBA