NBA – Draymond : « Lui, il ressemble énormément à LeBron sur ça »

La star NBA des Golden State Warriors, Draymond Green, a indirectement critiqué son ami, le leader des Los Angeles Lakers LeBron James, via sa dernière déclaration
Rawel Visual

Draymond Green ne fait jamais dans la langue de bois, y compris quand il s’agit d’encenser ses adversaires. L’un d’entre eux a eu le droit au compliment ultime, puisque le DPOY 2017 l’a carrément comparé à LeBron ! Et il est vrai que la ressemblance est frappante, dans un secteur du jeu.

Publicité

Tout se passe pour le mieux pour Draymond Green, dont les Warriors ont parfaitement entamé leur série face aux Mavs en remportant le premier match (112-87). Plus que trois rencontres à gagner, et les hommes de Steve Kerr seront en Finales, qu’ils n’ont plu connues depuis 2019 et le départ de Kevin Durant. Après deux ans à devoir gérer les blessures, les Dubs semblent prêts à reconquérir la ligue. Toutefois, ne comptez pas sur Dallas pour baisser les bras.

Après tout, l’escouade de Jason Kidd peut compter sur Luka Doncic, bien qu’il ait été médiocre dans le Game 1 (20 points à 6/18 au tir, 7 pertes de balle et -30 de différentiel). Les hommes de la Baie restent néanmoins conscients de ce qu’il est capable d’accomplir, le Dancing Bear l’ayant couvert de compliments lors de son dernier podcast. Le triple champion est même allé jusqu’à remettre les comparaisons avec LeBron James sur la table, soulignant les points communs dans la manière de jouer les chefs d’orchestre :

Publicité

Draymond Green voit des similitudes entre LeBron et Luka Doncic

L’une des principales similitudes flagrantes qui vous saute aux yeux est la façon dont ces deux gars peuvent manipuler la défense. La façon qu’ils ont de contrôler le rythme d’un match avec leur taille, avec leur qualité de passe, et la façon dont ils peuvent mettre la pression près du cercle et la pression sur la défense. Avec la vision qu’ils ont, ils se ressemblent beaucoup.



Ils comprennent tous les deux ce qu’ils essaient d’atteindre sur le terrain et ils seront très méthodiques pour atteindre ce qu’ils savent qu’ils veulent atteindre. Il n’y a pas beaucoup de personnes dans cette ligue qui peuvent contrôler un match ou contrôler le tempo et le rythme d’un match comme ça. Je pense que l’une des choses que cela exige est une capacité inhabituelle de réflexion sur le basket-ball.

Publicité

S’il a complètement raté sa première apparition en finales de conf’, cela n’enlève rien au fait qu’El Matador est un joueur à part, avec un QI basket très largement au-dessus de la moyenne. Ses instincts et sa capacité à lire le terrain et les mouvements des joueurs lui permettent de largement compenser ses limites athlétiques, que beaucoup estimaient rédhibitoires avant sa draft. Autant dire que les avis ont bien changé depuis, et le n°77 rappelle effectivement le King par son côté ultra-complet sur les parquets.

Autre parallèle à faire : les deux hommes ont chacun atteint le dernier carré des playoffs lors de leur quatrième saison en NBA. En 2007, LBJ était venu à bout des Pistons avec Cleveland, se qualifiant pour les Finales avant de se faire sweeper par les Spurs. S’il veut aller aussi loin, le leader des Texans va devoir se retrousser les manches dès le Game 2 et effacer sa contre-performance. À condition qu’il puisse jouer, ce dont on peut douter suite aux nouvelles sur sa santé.

Publicité

Luka Doncic rappelle de plus en plus LeBron James par ses qualités techniques, reste à rejoindre le Laker d’un point de vue palmarès. Il y a encore un sacré chemin à parcourir pour ça, mais connaissant le Slovène, le talent est là pour égaler le Chosen One !

En direct : toute l'actu NBA