NBA – Admiratif, Steph Curry encense un Warrior bien précis !

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, nouveau recordman du nombre de tirs à 3 points inscrits en carrière, voit déjà 5 joueurs sur ses talons pour lui chiper sa marque
NBA (DR)

À l’instar d’Andrew Wiggins dans le Game 1, c’est un role player des Warriors qui fut le grand bonhomme de la victoire de cette nuit contre Dallas. De quoi lui valoir un joli compliment signé Stephen Curry, qui a souligné son parcours singulier dans la grande ligue.

Publicité

Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green : Golden State ne manque pas de stars dans son effectif et les surveiller est donc une priorité, y compris pour les Mavs. Sur ces finales de conférence, ce ne sont pourtant pas forcément les gros noms qui font la différence face aux Texans, mais plutôt les role players. Certes, le Chef a planté pas moins de 32 points dans le Game 2 (victoire 126-117, résumé ici), mais c’est bien Kevon Looney qui crevé l’écran pendant la rencontre.

Pas habitué aux premiers rôles, le pivot est sorti du bois au meilleur moment possible, et avec la manière puisqu’il a signé du jamais vu en près de 50 ans ! Sa performance a été louée par tout le monde au sein de la franchise des Warriors après le coup de sifflet final, ses coéquipiers étant conquis par ce qu’ils avaient vu de lui. Interrogé sur Loon en conférence de presse, Curry n’a ainsi pas tari d’éloges sur lui, mettant en avant qu’il avait su surmonter pas mal d’obstacles :

Publicité

Stephen Curry dithyrambique sur Kevon Looney



Il a traversé tellement de choses. Sa première année en playoffs, il jouait contre des monstres en Finales, maintenant il s’est simplement adapté aux choses qu’il a subi ces dernières saisons. Vous pouvez dire que cette année, être disponible était la plus grande mission qu’il voulait réussir. Nous avons vu le travail qu’il a fourni pour que ça devienne une réalité, et maintenant il passe à l’étape suivante lors des playoffs.

Publicité

Il apporte beaucoup de joie à ce que nous faisons dans les vestiaires. C’est un peu notre muse dans les vestiaires, comme je l’appelle. Il a un comportement formidable, il est le liant entre les vétérans et les jeunes de l’équipe. C’est génial de l’avoir vu s’adapter à ce rôle.

Le parcours de Looney est effectivement assez singulier : s’il est présent dans la Baie depuis l’été 2015, il lui a fallu attendre 2017-18 pour disputer ses premiers playoffs. Drafté à l’origine pour être le titulaire au poste 5, il a systématiquement été perturbé par les blessures, avec seulement une saison complète avant 2021-22.

Or, il a en enfin été laissé tranquille par son corps cette année et n’a pas manqué la moindre rencontre jusqu’à présent, saison régulière et playoffs confondus. Déjà très précieux dans le Game 1 (10 points à 5/5 au tir, 5 rebonds et 2 contres), il a fait encore mieux cette nuit et c’est évidemment de bonne augure pour les Californiens. Entre lui, Jordan Poole et Andrew Wiggins, la franchise ne manque pas de facteurs X pour prendre la relève de son Big Three.

Publicité

Kevon Looney vit une petite renaissance cette saison, et ses coéquipiers s’en montrent bien évidemment ravis, à commencer par Stephen Curry. Le compliment du Chef en dit longs ur le développement du pivot, qui a surmonté pas mal d’épreuves.

En direct : toute l'actu NBA