NBA – Luka Doncic réagit à la grosse décision polémique de Jason Kidd

NBA Jason Kidd défonce les Mavs
NBA (Youtube)

Certains choix tactiques pris par Jason Kidd dans le Game 2 contre les Warriors ont fait lever pas mal de sourcils, surtout au vue du résultat final. Il a d’ailleurs dû prendre position là-dessus après la rencontre, tout comme son franchise player Luka Doncic.

Publicité

Décidément, les Mavericks ont bien du mal à démarrer leurs séries de playoffs en ce moment. Tout comme face aux Suns au second tour, les hommes de Jason Kidd se retrouvent menés 2-0 par Golden State, en finales de conférence. Ils ont prouvé qu’ils savaient remonter un tel retard contre les Cactus, mais peuvent-ils réitérer l’exploit ? Pas sûr, et le revers encaissé dans le Game 2 contre les Dubs (126-117, résumé ici) a des airs d’occasion ratée pour eux.

La défaite est d’autant plus frustrante que les Texans avaient démarré la rencontre tambour battant, emmenés par un Luka Doncic flamboyant en première mi-temps (24 points). Ils disposaient d’une avance confortable peu avant le retour aux vestiaires, mais celle-ci a fondu comme neige au soleil en un rien de temps. Or, ce qui a interpellé le site Mavs Moneyball, c’est la non-utilisation des temps morts par le tacticien de l’escouade pendant une période cruciale du match :

Publicité

La gestion des temps morts de Jason Kidd interroge

À 2:21 du deuxième quart-temps, les Dallas Mavericks ont pris un temps mort, alors qu’ils menaient 66-48. Ils n’ont plus utilisé de temps mort avant le quatrième quart-temps, alors qu’ils étaient menés 97-92 à 7:48 de la fin. Pendant ces minutes – y compris les arrêts de jeu à la mi-temps, les temps morts des Warriors et à la fin du troisième quart-temps – les Dallas Mavericks ont été battus 49-26.



Quand on voit ce qui s’est passé sur ce laps de temps, on peut effectivement se demander si le choix du champion 2011 était bien avisé. Et le soutien de ses joueurs n’a pas été des plus clairs et nets, à commencer par El Matador qui a été interrogé par les médias :

C’est lui le boss. On écoute ce qu’il dit. Parfois il va prendre un temps-mort, parfois non. Je pense qu’il en prendra plus à l’extérieur qu’à domicile. Mais c’est lui qui décide de ça.

Publicité

On a connu plus explicite comme défense des décisions du coach… Sans surprise, J-Kidd a lui-même été questionné par les journalistes sur sa tactique. Lui pour le coup s’est montré très vocal sur le sujet, avançant d’ailleurs un argument intéressant : si les temps morts peuvent casser le rythme de l’adversaire, ce n’est pas une garantie et ils ne sont de toute façon pas illimités. Au final, c’est dans le jeu que les Mavs auraient dû faire mieux pour empêcher une telle déroute :

On n’a qu’un nombre limité de temps morts. Je ne peux pas tous les utiliser dans le troisième quart-temps. Il faut donc comprendre que nous avons traversé des périodes de runs. C’est une équipe qui aime les runs. C’est aussi une excellente expérience d’apprentissage pour une jeune équipe qui comprend ce que ça signifie d’arrêter un run. Le coach ne peut pas toujours demander un temps mort. Nous croyons en l’autre pour être capable d’exécuter en attaque et obtenir un stop derrière. Parfois, il faut mettre la balle dans le panier pour arrêter un run.

Publicité

Jason Kidd a-t-il eu raison de garder ses temps-morts dans le Game 2 ? Difficile de trouver une réponse définitive, mais on ne peut de toute manière plus rien y changer. En revanche, ses décisions seront suivies de près lors du prochain match.

En direct : toute l'actu NBA