NBA – Le geste de Steph Curry qui a mis Luka Doncic dans une colère noire

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, a indirectement provoqué la grosse colère de l'arrière des Dallas Mavericks, Luka Doncic, via l'une de ses célébrations
NBA (DR)

Pas forcément réputé comme un grand trash-talkeur, Stephen Curry sait malgré tout faire en sorte que ses adversaires dégoupillent. Il l’a encore prouvé ce dimanche en faisant indirectement perdre ses nerfs à Luka Doncic suite à un gros shoot !

Publicité

Plutôt calme et enjoué de nature, il peut parfois entrer dans des phases d’énervement intenses sur les parquets. Steph Curry reste néanmoins plus enclin à faire craquer ses adversaires de la sorte durant ses matchs, et ce, notamment grâce à ses célébrations insolentes. Ce dimanche encore, lors du Game 3 face aux Mavericks, le meneur star des Warriors s’est fendu d’un no-look three plein d’arrogance en première mi-temps !

Publicité

Luka Doncic prêt à en découdre avec Steph Curry

Habitué à ce genre de geste ces dernières années, Steph s’est également permis de tirer la langue face aux fans de Dallas présents au bord du parquet de l’American Airlines Center. Jusqu’ici, rien de bien méchant de la part du Chef. Et pourtant, au moment de rejoindre son banc pour un temps mort quelques secondes plus tard, ce dernier a vu Luka Doncic entrer dans un état second, passablement énervé !



Publicité

Retenu par ses coéquipiers, Luka s’est dès lors contenté d’adresser quelques mots — certainement bien fleuris — aux joueurs de Golden State. Fidèle à lui-même, Draymond Green ne s’est pas privé de lui répondre avec un langage tout aussi épicé. Mais alors, qu’est-ce qui a bien pu pousser le Slovène à sortir de ses gonds de la sorte, bien après le shoot inscrit par Curry ?

Un autre angle de caméra, révélé quelques minutes plus tard, montre en réalité que ce n’est pas à Steph que Luka en voulait, mais bien à un Juan Toscano-Anderson un peu trop vocal à son goût. Les deux hommes s’étaient déjà écharpés au cours de la saison régulière, et ont donc récidivé ce dimanche. Comme cela peut être vu sur les images ci-dessus, les tensions ont finalement fini par s’apaiser entre tout ce petit monde, et c’est finalement tant mieux.

Publicité

Sans le geste osé de Steph Curry, tout cet accrochage n’aurait pas eu lieu entre Luka Doncic, Draymond Green et Juan Toscano-Anderson. N’allez cependant pas demander au Chef d’arrêter ce genre de célébrations !

En direct : toute l'actu NBA