NBA – « Voilà ce qui bloque le trade de Rudy Gobert dans cette top-team »

Rudy Gobert du Jazz d'Utah en NBA
NBA (DR)

L’avenir de Rudy Gobert au Jazz ne semble plus faire l’ombre d’un doute, lui qui devrait être sacrifié par ses dirigeants cet été. Une grosse franchise aimerait l’accueillir, mais ralentirait les négociations à cause d’un élément bien spécifique.

Publicité

Quelle équipe ne voudrait pas d’un triple Défenseur de l’Année, en pleine force de l’âge et qui sort de la meilleure saison individuelle de sa carrière ? A priori, très peu. La lutte devrait donc se révéler acharnée dans le dossier de Rudy Gobert, appelé à quitter le Jazz durant l’intersaison. Son contrat de 4 ans à 170 millions de dollars ne ferait dès lors pas peur à ses nombreux courtisans.

De par son profil convoité de protecteur des raquettes, Gobzilla ne sera cependant pas bradé par ses dirigeants. Ces derniers auraient ainsi fait connaitre leur prix aux équipes rivales ces dernières heures, jugé « astronomique » par certains membres de la ligue. Et pourtant, quelques franchises pourraient se montrer prêtes à accéder à leurs demandes… ou presque.

Publicité

Rudy Gobert bientôt à Chicago ? Le détail qui coince

Alors qu’il évolue à Utah depuis ses débuts en NBA, Gobert pourrait prochainement découvrir une nouvelle conférence. En effet, plusieurs cadors de l’Est se seraient positionnées pour le récupérer cet été, dont les Bulls. Or, d’après les informations de Jake Fischer et Bleacher Report, seul l’implication d’un joueur dans ce deal empêcherait de le boucler :



Pendant ce temps-là, les Bulls restent déterminés à l’idée de trouver le pilier optimal du frontcourt à associer à LaVine et DeRozan. Chicago continue de prospecter le marché pour le pivot et double All-Star Nikola Vucevic, indiquent des sources. L’équipe a fait part d’un intérêt pour Rudy Gobert, mais elle ne semble pas vouloir inclure Patrick Williams aux côtés de Vucevic dans un package pour Gobert, rapportent des sources à B/R.

Publicité

Cela explique donc pourquoi cet échange, qui revient sans cesse dans les discussions depuis plusieurs jours maintenant, n’a toujours pas vu le jour. Ouverts à l’idée de se séparer de Nikola Vucevic, les Bulls ne le seraient donc pas autant vis-à-vis du prometteur Patrick Williams. Un constat légèrement surprenant, mais qui témoigne de la confiance et des espoirs placés dans le jeune ailier à Chicago.

Problème : aucun autre package monté par la Windy City ne semble en mesure de satisfaire Utah et ses exigences élevées. Arturas Karnisovas va donc devoir se creuser la tête dans les prochains jours, et trancher sur la bonne décision à prendre dans ce dossier. À moins que ce statu quo ne profite à d’autres franchises intéressées par les services du big man français !

Publicité

Séduits par la perspective d’un trio DeRozan-LaVine-Gobert, les Bulls hésiteraient néanmoins à se débarrasser de Patrick Williams. Gare à ne pas tergiverser trop longtemps, sous peine de voir la Stifle Tower leur filer sous le nez !

En direct : toute l'actu NBA