NBA – Le refus incompréhensible des Lakers sur Kyrie Irving

Kyrie Irving aux Lakers, pourquoi ça coince !
NBA (DR)

Si le dossier fait un peu moins parler de lui, les Lakers continuent de tenter d’attirer Kyrie Irving d’après plusieurs insiders. Seulement voilà : le GM Rob Pelinka refuse de donner ce qui ferait tout basculer. Et autant dire qu’il y a de quoi se poser des questions quant au bienfondé de cette décision…

Publicité

Pas de doute : il existe une ligne directe entre Los Angeles et Brookyln cet été. Dans la cité des anges, Russell Westbrook n’est plus en odeur de sainteté, et les pourpres et ors ne désespèrent pas de trouver un moyen de s’en débarrasser avant le début de la saison. De l’autre côté du pays, Kevin Durant a fait connaitre sa volonté de quitter les Nets, et tout porte à croire que Kyrie Irving, même pas présent sur les affiches promotionnelles de la franchise, va connaître le même sort.

Kyrie à Los Angeles, ce que les Lakers refusent de donner

Fort logiquement, des discussions ont donc eu lieu entre les deux camps, mais aucun accord n’a pu être trouvé jusqu’à maintenant. Pourquoi ? D’après Jovan Buha de The Athletic, c’est un lointain tour de Draft qui concentre toutes les discordes et qui bloque l’opération…

Publicité

Jovan Buha : « Les Lakers ne veulent pas donner un deuxième premier tour de Draft. S’ils voulaient le donner, Kyrie serait déjà un Laker à l’heure actuelle ».



Le journaliste ajoute que les Angelinos ne souhaitent pas lâcher un trop gros package pour un joueur qui n’a pas la cote sur le marché, et qui ne suscite pas franchement d’intérêt probant d’autres franchises. Pour l’instant, les Lakers proposent un premier tour de draft et un second tour de draft, mais les Nets souhaitent deux premiers tours à la place.

Publicité

Il faut toutefois se souvenir que la franchise californienne a déjà hypothéqué une grande partie de son capital picks de draft dans le trade Anthony Davis, et que si les purple & gold accèdent à la demande des Nets, ils n’auront quasiment plus aucun atout en la matière pour la décennie à venir. Rob Pelinka doit ainsi trancher entre le fameux « win-now », avec un Big Three articulé autour d’Irving, LeBron James et Anthony Davis, et également la pérennité de la franchise dans le futur.

Par ailleurs, Jovan Buha a noté dans la même intervention que le management des Lakers n’avait que peu goûté la froideur entre le King et Russell Westbrook en marge d’un récent match de Summer League. Le management soupçonne que Brodie ait du ressenti envers le natif d’Akron, dont il pense qu’il manigance l’arrivée de Kyrie en coulisses. Ambiance…

Publicité

Coincé avec un Russell Westbrook insuffisamment performant et brouillé avec LeBron James, les Lakers pourraient se sortir de leur misère en lâchant un autre premier tour de Draft à Brooklyn. Le front office va-t-il finir par appuyer sur la gâchette ? Réponse dans les prochains jours… ou les prochaines semaines.

Kyrie Irving Los Angeles Lakers NBA 24/24

Toute l'actu NBA