NBA – « Kevin Durant ne s’est jamais entendu avec cette superstar »

NBA La réponse sanglante de Durant aux moqueries
NBA (DR)

Kevin Durant est un personnage un peu particulier, et s’entendre avec lui n’est pas forcément une évidence. Il n’y est d’ailleurs pas parvenu avec un autre très gros nom de la ligue… Un poil embêtant, car ils ont été coéquipiers pendant 8 ans.

Publicité

Quand on regarde la carrière de Kevin Durant, on se rend compte qu’il a pu jouer avec énormément de superstars actuelles. Kyrie Irving et James Harden aux Nets, Stephen Curry aux Warriors : le moins que l’on puisse dire, c’est que le Slim Reaper n’a jamais manqué de coéquipiers de très haut niveau. Cela a d’ailleurs été le cas pratiquement dès ses débuts en NBA, avec le duo qu’il a formé en compagnie de Russell Westbrook au Thunder.

Draftés à un an d’intervalle par Oklahoma City, les deux hommes incarnaient l’avenir de la franchise et ont même atteint les Finales ensemble, en 2012. Or, s’ils sont en conflit ouvert depuis le départ de l’ailier vers les Warriors en 2016, les soucis entre eux remontent à bien plus longtemps. C’est en tout cas ce que clame Kendrick Perkins, qui a été leur teammate pendant quelque temps. Lors d’une interview avec J.J. Redick, il est revenu sur la drôle d’ambiance qui régnait sur place :

Publicité

Westbrook et KD jamais sur la même longueur d’onde

Leur continuité n’était pas là. Peu importe combien ils ont essayé de faire semblant pour le public, leur fraternité, ça n’a jamais été une fraternité. Et ce n’est pas grave, parce qu’on n’a pas besoin d’être le frère de quelqu’un pour aller gagner un titre. Mais on va être honnête, ça aide. Ils n’ont simplement jamais été sur la même longueur d’onde.



C’était la situation la plus difficile que j’aie jamais connue, et je venais d’une équipe des Celtics qui était si solidaire. Quand je suis arrivé au Oklahoma City Thunder, il y avait un tel gouffre. Il y avait Eric Maynor, Russell Westbrook et James Harden… et Daequan Cook. Ils avaient leur petite clique et ils s’amusaient entre eux. Puis vous aviez KD qui était tout seul. Il ne traînait même pas avec eux.

Publicité

D’entrée de jeu, le ton était donc donné : KD évoluait concrètement à l’écart du groupe mené alors par Scott Brooks. Doté d’une personnalité un peu étrange, ce que l’on peut notamment constater via ses commentaires souvent fracassants sur Twitter, le MVP 2014 devait en plus évoluer aux côtés d’un joueur comme le Brodie qui n’était pas non plus facile à vivre. Forcément, cela devait mener à des étincelles entre eux…

Vu comme ça, il était donc logique qu’ils se séparent, Durantula mettant les voiles vers Golden State dès qu’il en a eu l’occasion. Au passage, rappelons que dans la foulée, RW avait signé sa prolongation à OKC le jour de l’anniversaire du double champion… Difficile de faire plus évident en termes de provocation. À priori, ce n’est pas demain la veille qu’on les verra à nouveau coéquipiers, les franchises souhaitant se passer d’un tel drama.

Publicité

Le duo Russell Westbrook – Kevin Durant était pratiquement voué à l’échec, à en croire Kendrick Perkins. S’apprécier n’est pas nécessaire pour gagner, mais c’est toujours plus simple quand vos deux superstars sont sur la même longueur d’onde…

Déclarations Kevin Durant NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA