NBA – « Jamais de la vie je construis un contender autour de cette superstar »

Les stars NBA Donovan Mitchell, Bradley Beal et James Harden à l'occasion du All-Star Game 2021
Washington Wizards (DR)

Certains joueurs ont beau être très forts, ils ne sont pas forcément en mesure de mener les leurs aux titres. D’après un ancien colosse, cela s’applique notamment à un gros nom de l’Ouest, en pleines rumeurs de trade. Le constat est fracassant.

Publicité

Cinq ans après son arrivée, l’aventure de Donovan Mitchell au Jazz touche probablement à sa fin. Après plusieurs échecs répétés en playoffs, les Mormons se dirigent vers une grosse reconstruction, ayant déjà échangé Rudy Gobert. L’arrière devrait être le prochain sur la liste, et on cite notamment les Knicks ainsi que le Heat comme prétendants pour l’obtenir. À priori, il va donc rejoindre un gros marché pour la première fois de sa carrière.

Avec ses qualités folles au storing, Spida serait une addition de poids pour n’importe qui souhaitant se battre pour le titre. Mais peut-il alors être le patron de l’escouade ? Là-dessus, les avis sont beaucoup plus divisés. Interrogé sur le sujet, Kendrick Perkins a ainsi clairement répondu par la négative. Selon lui, le guard n’en est pas encore à ce stade, les nombreuses désillusions avec Salt Lake City en étant l’exemple parfait. Le champion 2008 n’a pas retenu ses coups :

Publicité

Kendrick Perkins ultra-cash sur Donovan Mitchell



Est-ce que je construis une franchise autour de lui ? Absolument pas. Sans vouloir manquer de respect à Donovan Mitchell, je pense que c’est un joueur formidable. Mais est-ce qu’il est un joueur capable d’être une option numéro un chez un prétendant ? Est-il capable d’emmener sa franchise en finale de la NBA, et peut-être même de gagner le titre ? Pas du tout. 

Publicité

Pensez simplement au Utah Jazz et à la raison pour laquelle ils en sont arrivés là. Pourquoi ont-ils dû faire exploser l’équipe ? Pourquoi ont-ils dû échanger Rudy Gobert, trois fois meilleur joueur défensif de l’année ? Ils ont dû le faire parce qu’à maintes reprises, nous avons vu le Jazz entamer la saison régulière, avoir beaucoup de succès, mais en playoffs, ils échouent à aller loin, ils déçoivent.

Donovan Mitchell était censé les amener au sommet. Nous avons vu ce que Stephen Curry a fait, nous avons vu ce que Jayson Tatum a fait quand il a dû aller gagner à Milwaukee. Il a marqué 46 points sur Giannis pour égaliser dans la série, avant d’amener Boston en finale. Quand je regarde les meilleurs joueurs de la NBA et que je cherche des gars autour desquels je veux construire une franchise, le nom de Donovan Mitchell ne fait pas partie de cette catégorie.

Publicité

Difficile de se montrer plus clair que Kendrick Perkins, qui ne pense pas que Donovan Mitchell ait déjà les épaules pour être un franchise player se battant pour le titre. Il en a les capacités et le potentiel, mais il n’est pas encore au même niveau que le gratin de la ligue.

Déclarations Donovan Mitchell NBA 24/24 Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA