NBA – Déjà un coup de blues pour une recrue des Lakers !

Les superstars NBA des Los Angeles Lakers, Anthony Davis et LeBron James, avec la mine des mauvais jours
NBA (DR)

Destination de rêve pour n’importe quel joueur de la ligue dans l’imaginaire commun, Los Angeles ne semble plus autant séduire ses nouveaux arrivants. La preuve, avec la récente déclaration nostalgique d’une recrue signée cet été par les Lakers !

Publicité

Depuis des décennies, les gros marchés de la NBA reçoivent des accusations selon lesquelles ils bénéficieraient d’un avantage non-négligeable dans le processus de recrutement. En effet, l’attraction que génère les villes dans lesquelles se trouvent certaines franchises aurait un impact dans les prises de décisions d’agents libres convoités. Une catégorie dans laquelle se range depuis toujours Los Angeles et ses deux écuries.

Nichés sur la côte pacifique, dans l’une des métropoles les plus polarisantes des États-Unis et du monde, les Lakers en tirent notamment partie depuis leur création. Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Shaquille O’Neal ou encore plus récemment LeBron James n’ont pas pu résister à l’envie d’y résider. Toutefois, quelques Angelenos d’adoption peuvent parfois regretter leurs anciens lieux de vie, comme cela s’est vérifié dernièrement.

Publicité

Recrue des Lakers, Lonnie Walker IV en plein spleen

Parmi les renforts signés cet été par les Lakers, figure Lonnie Walker IV, free agent après 4 saisons passées dans les rangs des Spurs. À 23 seulement, le bondissant arrière a décidé de rejoindre les Purple & Gold pour la modique somme de 6.5 millions de dollars, soit la totalité de la taxpayer mid-level exception. Il se pourrait néanmoins que L.A. n’ait pas encore réussi à prendre le dessus sur San Antonio dans son cœur, comme l’indique son dernier tweet :



Publicité

Je viens de passer mes dernières heures à San Antonio et de me dire que je n’y reviendrai pas, c’est fou. J’aimerai toujours cette ville. Vous resterez tous dans mon cœur 💕🙏🏾 Je ne peux pas assez remercier les fans et la communauté. Je vous aime tous ☯️

Fort Alamo risque visiblement de garder une belle place dans la mémoire du bonhomme.

Il faut dire que Walker n’a jamais connu d’autre environnement depuis son arrivée en NBA. Drafté par les Spurs en 2018, il y a semble-t-il trouvé une terre d’accueil hospitalière, lui qui sortait alors de la fac de Miami. La Cité des Anges et ses habitants devront donc se montrer à leur tour très conciliants avec lui s’ils souhaitent le conserver sur le long terme !

Publicité

Après quatre ans passés à San Antonio, Lonnie Walker IV éprouve apparemment quelques difficultés à tourner la page. Les Lakers doivent désormais souhaiter qu’il parviendra à trouver ses marques à Los Angeles, de manière à retranscrire ce bien-être sur le parquet !

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

Toute l'actu NBA