NBA – « Les Lakers ont failli nous trader Kobe, mais ça a échoué à cause de ça »

La légende NBA des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, a eu une réaction géniale en découvrant qu'un de ses coéquipiers avait un peu trop bu avant un entrainement
NBA (DR)

Kobe Bryant a un temps été annoncé comme partant des Lakers au cours des années 2000, mécontent du manque de résultats collectifs. Un concurrent est d’ailleurs passé à un cheveu d’acquérir ses services… sauf que le trade est tombé à l’eau à un moment bien précis.

Publicité

Suite au départ du Shaq en 2004, les Lakers ont connu une grosse traversée du désert jusqu’en 2008. Incapables d’aller bien loin en playoffs malgré les exploits individuels de Kobe Bryant, les Pourpres et Ors ne figuraient plus parmi les prétendants au titre. Au grand désarroi du Mamba logiquement, qui souhaitait plus que tous agrandir son armoire à trophées. Il a donc demandé à partir, exprimant notamment son désir de rejoindre les Bulls.

Cependant, si lui voulait jouer dans l’Illinois, c’est bien dans le Texas que sa carrière a failli continuer en 2007. Comme Mark Cuban l’a ainsi raconté à Bleacher Report, les Mavericks étaient tout proches de l’accueillir dans leurs rangs, afin qu’il forme un duo monstrueux aux côtés d’un Dirk Nowitzki tout juste élu MVP de saison régulière. La direction californienne avait même donné son feu vert au transfert… avant que tout ne bascule sur une situation assez cocasse, d’après le proprio de la franchise :

Publicité

Kobe presque échangé aux Mavs en 2007



Oui, je pensais que c’était un deal reglé. J’ai participé à « Danse avec les Stars » et nous nous sommes beaucoup entraînés, 7 à 8 heures par jour. Je faisais des allers-retours avec Dr Buss (propriétaire de la franchise à l’époque, ndlr) et il m’a appelé pour me dire « écoutez, nous pensons que nous pourrions nous séparer de Kobe ». Je m’en souviens très bien parce qu’il y avait un assistant personnel qui s’appelait Elvis et qui était tout le temps en train de parler de Kobe, Kobe, Kobe.

Publicité

Du coup, quand les choses ont commencé à devenir sérieuses, j’ai commencé à lui en parler. Et ça a été le début de la fin. Parce qu’à la minute où je l’ai dit à Elvis, tout s’est écroulé. Mitch Kupchak a convaincu Kobe de rester. C’était comme pour DeAndre Jordan. Quand un gars clé de votre équipe veut partir, vous allez faire tout ce que vous pouvez pour le garder.

Quand on y pense, la situation ressemble effectivement beaucoup à celle que Dallas a connu avec DeAndre Jordan, en 2015. Le pivot avait donné son accord verbal à la franchise, mais avait fini par se rétracter après que ses coéquipiers aient monté une opération commando, le coupant de tout moyen de communication afin de le convaincre de rester. Ironie du sort, le big man était alors membre des Clippers, l’autre escouade de Los Angeles. Décidément, cette ville ne réussit pas à Cuban & co.!

Publicité

Pas de chance pour les Mavs et Mark Cuban, qui ne sont vraiment pas passés loin d’obtenir Kobe Bryant il y a 15 ans. Heureusement, ce ne fut pas si grave pour les Texans, qui sont devenus champions quelques années plus tard sans lui. Quant au Mamba, il a pu grapiller deux bagues supplémentaires après cette histoire.

Déclarations Kobe Bryant Los Angeles Lakers NBA 24/24

Toute l'actu NBA