NBA – Nouvelles révélations atroces dans le procès pour Kobe Bryant

Vanessa Bryant, la femme de la légende NBA des Los Angeles Lakers, Kobe Bryant, a révélé les terribles menaces qu'elle reçoit depuis la tragique disparition de son mari
@vanessabryant / Joseph A. Lee (CC)

Le procès opposant Vanessa Bryant au Comté de Los Angeles suit son cours, et les updates deviennent de plus en plus terrifiantes. Deux policiers incriminés ont notamment lâché un terrible aveu devant le juge… Avec ça, ce ne serait pas étonnant que le verdict soit rapidement rendu.

Publicité

Pour le plus grand désarroi de la famille de Kobe Bryant, cette dernière est toujours dans l’incapacité d’aller de l’avant. En effet, l’histoire autour du décès de l’ancien joueur et de sa fille Gianna est loin d’être résolue, ayant donné lieu à une sombre bataille juridique. Vanessa, la veuve du quintuple champion a en effet porté plainte contre le Comté de Los Angeles, après que certains photos du lieu du drame ait été divulguées. On imagine à peine le choc que cela a dû être.

Ayant démarré il y a quelques jours, le procès bat désormais son plein et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il faut avoir le coeur bien accroché pour suivre. Certains détails horrifiants ont ainsi été révélés lors de divers témoignages, au point où Vanessa a dû quitter la salle, bouleversée. Difficile de faire face à de tels récits… et ça ne s’arrête pas là. En effet, comme l’a relayé TMZ Sports, deux policiers accusés d’avoir fait leaker des images ont avoué à la barre :

Publicité

L’aveu horrible des policiers sur l’accident de Kobe Bryant

Michael Russell, un adjoint du shérif du comté de Los Angeles, affirme que l’échange des photos a eu lieu peu de temps après que la légende des Lakers et sa fille, Gianna, aient péri dans le tragique accident d’hélicoptère de janvier 2020. Russell, qui a affirmé avoir reçu les photos de son collègue Joey Cruz quelques heures après l’accident, a déclaré qu’il s’était joint à une partie de jeux vidéo avec Ben Sanchez, adjoint de Santa Clarita, le jour suivant.



Alors que les deux hommes jouaient à un jeu de tir à la première personne, Russell a déclaré avoir dit à Sanchez qu’il avait les photos et lui avoir demandé s’il voulait les voir. Quand le policier a dit oui, Russell a dit qu’il les avait envoyées. Russell a admis devant le tribunal qu’il n’avait pas à faire cela. Il a également déclaré qu’il n’avait reçu rien de plus qu’un petit avertissement en guise de punition.

Publicité

Cruz, quant à lui, a également témoigné au tribunal mardi… et a admis avoir montré les photos à un barman également. Cruz a dit qu’il l’avait fait pour soulager le stress qu’il avait dû gérer en raison de la situation – et a témoigné qu’il avait des remords pour tout cela. Vanessa Bryant, qui porte plainte pour, entre autres, détresse émotionnelle, était présente au tribunal – bien qu’elle ait quitté la salle pendant au moins une partie du témoignage de Cruz.

Le procès pourrait encore durer jusqu’à près de deux semaines, mais ce ne serait pas étonnant que le jury arrive à un verdict en bien moins de temps que ça, après ces aveux. Le fait d’avoir commis un tel acte alors qu’ils n’étaient plus en service rend cela peut-être encore plus horrible, divulguant les clichés sanglants comme on partagerait un post Instagram. Le dossier pourrait être rapidement plié, dans ces conditions.

Publicité

Difficile de faire plus abject comme comportement de la part de ces membres des forces de l’ordre, qui ont fait circuler des images du cadavre de Kobe comme si de rien n’était. On ne peut que comprendre la détresse de Vanessa Bryant, très affectée par toutes les révélations récentes. 

Kobe Bryant NBA 24/24

Toute l'actu NBA