Eurobasket – Héroïque contre Giannis, la punchline du coach allemand pour Dennis Schröder !

FIBA Dennis Schröder énorme contre la Grèce
FIBA (DR)

Toujours sans équipe en NBA, Dennis Schröder n’en cartonne pas moins pendant ces championnats d’Europe. Le meneur allemand a notamment été énorme face à la Grèce, menant les siens en demi-finales. De quoi lui valoir une grosse punchline de la part de son sélectionneur, en conférence de presse.

Publicité

Se retrouvant d’entrée de jeu dans un groupe avec la France, la Slovénie et la Lituanie, on ne donnait pas forcément cher de l’Allemagne lors de cet Euro. Et pourtant, la Mannschaft fait partie des surprises de ce tournoi, ayant atteint le dernier carré où elle se mesurera à l’Espagne afin de se qualifier pour la finale. Avant ça, elle a réalisé un gros exploit en battant la Grèce en quarts, sous l’impulsion d’un Dennis Schröder tout feu tout flamme :

Publicité

Face à Giannis Antetokounmpo et consorts, le guard a été intenable et sa production offensive a permis aux siens de prendre le large en deuxième mi-temps, sans que la troupe du double MVP puisse revenir. Plus généralement, Schröder réalise un bon tournoi, de quoi le requinquer après une année difficile. Suite à son fiasco à l’intersaison 2021, où il s’était montré trop gourmand, il a navigué entre Boston et Houston et est d’ailleurs toujours sans équipe depuis le début de l’été.



Cependant, l’Eurobasket devrait rapidement changer ça et après sa sortie face aux Hellènes, il est même presque assuré de trouver preneur avant le début de la saison régulière. Du côté de ses compatriotes, on est en tout cas reconnaissant de son apport sur le terrain, ainsi qu’en tant que leader d’escouade. Cependant, hors de question pour le sélectionneur Gordon Herbert d’imiter son homologue italien, en lui cédant son porte-monnaie pour la soirée :

Gordon Herbert : « Je ne donne pas à ma carte de crédit à Schröder »

Publicité

Je sais une chose en tout cas, je ne vais pas donner ma carte de crédit aux joueurs. Je préfère une bière bien fraîche là. Dennis Schröder voulait ma carte de crédit, mais je lui ai dit « J’ai divorcé 3 fois, tu ne vas pas aimer le plafond qu’il y a dessus ».

C’est tout de même assez amusant de la part d’un joueur qui réclamait 100 millions de dollars en contrat il y a un an. Mais s’il peut hisser l’Allemagne en finale, le tacticien changera peut-être d’avis.

Publicité

Héroïque en quarts de finale, Dennis Schröder n’a cependant pas encore trop le droit aux privilèges accordés par l’entraîneur de l’Allemagne. De quoi le garder motivé jusqu’au bout ? La Mannschaft évoluant à domicile, on imagine qu’il n’en avait pas besoin.

Dennis Schröder Giannis Antetokounmpo NBA 24/24

Toute l'actu NBA