Elire les meilleures actions de chaque décennie en NBA ? C’est la difficile question sur laquelle s’étaient penchés nos lecteurs au cours de l’été 2017. Pour commencer, les pépites des années 90.

Le choix de ces actions est bien sûr exhaustif, basé à la fois sur un critère d’esthétique, d’importance sportive et historique, et forcément une certaine subjectivité.

1. Les six points de Reggie Miller en trois secondes (1995)

C’est une des séquences les plus mémorables de l’histoire des deux franchises. Dans le match 1 des demi-finales de conférence Est 1995, les Pacers se retrouvent menés de 6 points à moins de 20 secondes du terme. C’est le moment choisi par Reggie Miller pour prendre feu. En sortie de temps-mort, l’artilleur d’Indiana marque à longue distance. Puis sur la remise en jeu, à la faveur d’un âpre duel (certains diront une faute), il récupère la gonfle, se précipite derrière la ligne et refait feu. 6 points en 3,2 secondes, et score à égalité. Après un choke des Knicks sur la ligne, il ira inscrire deux lancers francs, pour un total de 8 points en 9 secondes. Mémorable.

2. Le changement de main de MJ (1991)

Déjà présent dans notre sondage sur les années 80, Michael Jordan est évidemment indissociable des années 90. Son premier coup d’éclat majeur de la décennie a lieu en pleines finales NBA. Face à des Lakers vieillissants, les Bulls neutralisent Magic Johnson en lui collant Scottie Pippen dans le short, dominent la finale, et s’adjugent finalement leur première bague. La postérité se souvient du changement de main en plein air de Michael Jordan. « A spectacular move », s’exclame Marv Albert aux commentaires. On ne peut qu’être d’accord.

3. Le buzzer beater de John Stockton (1997)

S’il n’a jamais gagné de bague, John Stockton ne manque pas de lignes époustouflantes à son palmarès. Meilleur passeur et intercepteur de l’histoire de la ligue, le meneur du Jazz a réussi un des shoots de la décennie en envoyant son équipe en finale NBA sur la tête de Charles Barkley au buzzer d’un match indécis (103-100).

4. Le dunk de Scottie Pippen sur Patrick Ewing (1994)

Jordan ayant troqué le cuir orange pour la batte de baseball, Scottie Pippen se retrouve propulsé leader des Bulls au milieu des années 1990. Il remplira ce rôle à merveille, passant à quelques secondes d’une finale de conférence. Surtout, le numéro 33 réalise un des dunks les plus sales de l’histoire du jeu. En contre-attaque, il martyrise Patrick Ewing en le posterisant et en l’envoyant au sol avant de le trash-talker. Du grand art.

5. Le dernier shoot de Jordan face au Jazz (1998)

Deuxième nomination pour Jordan dans cette liste. A 35 ans, et après une campagne 1997-1998 épuisante, MJ est en quête de sa sixième bague. Il l’obtient de la plus belle des manières. Sa dernière minute au sein de la NBA (il n’est jamais revenu aux Wizards, si ?) se solde par 6 points à 2/2 au tir, 2/2 depuis la ligne de réparation, et une interception. Ce shoot est éternel.

Vous pouvez également découvrir quelques pépites des autres décennies de la ligue :


Les meilleures actions des années 1980


Les meilleures actions des années 2000


Les meilleures actions des années 2010