Elire les meilleures actions de chaque décennie en NBA ? C’est la difficile question sur laquelle s’étaient penchés nos lecteurs au cours de l’été 2017. Après les années 80 puis les années 90, découvrez maintenant vos meilleures perles de la décennie 2000 !

Le choix de ces actions est bien sûr exhaustif, basé à la fois sur un critère d’esthétique, d’importance sportive et historique, et forcément une certaine subjectivité.

1. Allen Iverson marche sur Tyronn Lue (2001)

Après un parcours exceptionnel qui l’a vu porter ses Sixers en finale NBA contre les Lakers, un Allen Iverson au sommet de son art entame la série tambour battant. Dans le Game 1, il scelle l’improbable victoire des siens sur le parquet californien après un step back sur Tyronn Lue qui s’écroule. The Answer lui « marche dessus » et entre dans la légende.

2. Le alley oop de Kobe pour Shaq (2000)

Lakers toujours, mais un an avant. En route pour leur premier sacre, les joueurs de Phil Jackson croisent la route du Portland de Steve Smith et Scottie Pippen en finale de conférence. Dans un game 7 étouffant, les Lakers finissent par prendre l’avantage et par sceller le match à la faveur d’un alley oop entre Kobe Bryant et Shaquille O’Neal. Un grand moment.

3. Le poster de Dwyane Wade sur Anderson Varejao (2009)

Aujourd’hui retraité, n’oublions jamais que Dwyane Wade a été l’un des meilleurs arrières de l’histoire du jeu. En ce jour de 2009, alors que le Heat est opposé à Cleveland, Flash prend son envol et vient dunker sur la tête du pauvre Varejao dans ce qui restera à jamais un des dunks les plus sales de la décennie.

4. Le buzzer beater de Kobe contre Phoenix (2006)

Les années 2000, ce sont un peu celles de Kobe Bryant, qui y a remporté l’intégralité de ses 5 bagues. Si il doit partager la vedette sur le alley oop avec Shaq, sa performance en playoffs contre les Suns ne doit rien à personne. Dans le game 4, il marque ainsi le panier de l’égalisation en fin de quatrième quart.

Puis surtout un buzzer beater sur 2 défenseurs pour clore la prolongation. Les Lakers prennent le contrôle de la série 3-1… avant de blow the lead comme les Warriors. Déjà.

https://www.youtube.com/watch?v=-SYUAd-sBOg

5. Derek Fisher en 0.4 seconde (2004)

En demi-finales de conférence ouest 2004, les Lakers croisent la route des Spurs champions en titre. Lors d’un game 5 disputé, Tim Duncan pense donner la victoire aux texans sur un fadeaway magnifique qui ne laisse que 0,4 seconde sur l’horloge. Suffisant pour Derek Fisher, qui réussit le catch and shoot le plus fou de l’histoire de la NBA.

Vous pouvez également découvrir quelques pépites des autres décennies de la ligue :


Les meilleures actions des années 1980


Les meilleures actions des années 1990


Les meilleures actions des années 2010