NBA – 5 juin 1991 : « The Move », le layup historique de Jordan face aux Lakers

Michael Jordan The Move 1989

5 juin 1991, Game 2 des Finales entre les Bulls et les Lakers. Michael Jordan est alors toujours à la recherche de son premier titre, tandis que Magic Johnson cherche une dernière fois à emmener les siens vers le graal. Le premier démontre toutes ses qualités athlétiques sur un move sorti d’ailleurs… Ou tout simplement de son esprit génial.

Oh ! A spec-ta-cular move, by Michael Jordan !

Le commentateur Marv Albert ne s’y est pas trompé. Alors que Chicago effectue un run impressionnant dans le quatrième quart-temps de ce game 2 disputé au Chicago Stadium, avec à un certain moment 13 paniers inscrits consécutivement, Michael Jordan, auteur ce soir-là d’une grosse performance à 33 points à 15/18, 7 rebonds et 13 passes, ne va pas laisser passer l’occasion de laisser une trace indélébile à cette rencontre.

Fraichement revenu sur le terrain suite à un problèmes de fautes, il ne lui faut cependant pas longtemps pour marquer les mémoires et prendre la vedette de cette rencontre.

His Airness reçoit le ballon des mains de Cliff Levingston, part en drive et décide de finir son action en dunk. Cependant, le pivot des Lakers Sam Perkins se place en travers de son chemin, et rend une telle finition très difficile à réaliser pour MJ. Celui-ci décide donc, grâce à ses qualités athlétiques hors du commun, de changer le ballon de main et de terminer avec un layup des plus compliqués main gauche. Tout cela en restant en l’air environ 25 minutes, et avec la langue tirée bien sûr.

Lire aussi | 7 mai 1989 : « The Shot », le tir le plus légendaire de Michael Jordan

Et qui de mieux que son premier spectateur, Magic Johnson, pour raconter en vidéo ce move, devenu l’un des layups les plus spectaculaires de l’histoire de la NBA avec celui de Julius Erving face… aux Lakers en 1980.

Il reste également l’une des plus belles actions réalisées par la légende des Bulls. C’est dire.

Cette action, rendue encore plus spectaculaire et populaire avec le replay qui l’a suivie, illustre à merveille cette rencontre, remportée 86-107 par les Bulls. Autre fait intéressant de ce match, les Bulls ont collé 21 points aux Lakers avec aucun 3-points et seulement 7 lancers-francs inscrits. Ils ont été supérieurs dans tous les compartiments du jeu, tirant à une adresse folle (50/81 soit 61.7% de réussite) tout en faisant circuler la balle à merveille (35 passes). Ils ont aussi asphyxié les violet et or en défense, les faisant tirer à seulement 30/73 (41.1% de réussite).

Chicago ne sera par la suite plus jamais rejoint dans ces Finales, avec une victoire en 5 matchs et un premier titre pour Jordan et ses coéquipiers. Ceux-ci débutent à cette occasion une longue période de domination sur la ligue, ornée de 5 titres supplémentaires.

Encore 2 minutes ? | Byron Scott se souvient de l’insolente prédiction de Michael Jordan

Publicité

Dernières actualités