Depuis plusieurs décennies, la NBA voit passer des joueurs un peu nerveux, qui peuvent péter des durites à tout moment. Une provocation d’un adversaire ou un coup de sifflet en leur défaveur, et les voilà en route pour une douche prématurée. On vous dévoile les 15 joueurs les plus expulsés de l’histoire de la ligue. Spoiler : le numéro 1 est éternellement intouchable.

15. Jermaine O’Neal – 9 expulsions (160 fautes techniques)

14. Dwight Howard – 9 expulsions (175 fautes techniques)

13. Paul Pierce – 10 expulsions (115 fautes techniques)

12. Tyson Chandler – 10 expulsions (125 fautes techniques)

11. Carmelo Anthony – 10 expulsions (150 fautes techniques)

10. Antoine Walker – 10 expulsions (161 fautes techniques)

9. Shaquille O’Neal – 10 expulsions (171 fautes techniques… et 46 flagrantes en prime)

8. Ron Artest – 11 expulsions (86 fautes techniques)

7. Stephen Jackson – 11 expulsions (135 fautes techniques)

6. Gary Payton – 11 expulsions (278 fautes techniques !)

5. Matt Barnes – 12 expulsions (86 fautes techniques)

4. Kenyon Martin – 12 expulsions (130 fautes techniques)

3.

Reggie Miller (12 expulsions)

Évidemment. La fouine des Pacers Reggie Miller ne pouvait qu’être dans ce classement. En près de deux décennies dans la ligue, le sniper a récolté 12 expulsions, ainsi que pas moins de 175 fautes techniques. Son retour aux vestiaires le plus connu reste celui consécutif à son accrochage avec Michael Jordan. Un coup d’épaule un peu trop appuyé, le GOAT qui craque et qui met une droite à Miller. MJ acquitté par les arbitres, Reggie ejecté. Les années 90, quoi.

2.

DeMarcus Cousins (13 expulsions)

On l’attendait, et il est bien là. Premier joueur de ce classement à encore être en activité, Boogie a fièrement compilé 13 éjections au cours sa carrière. Il y a ajouté 118 fautes techniques pour être sûr de ne pas être en reste à ce niveau-là. Des chiffres de qualité qui, couplés aux saisons que Cousins va encore disputer, devraient lui assurer la 2ème place du classement pendant de nombreuses années. C’est mérité, on a rien pu faire.

1.

Rasheed Wallace (29 expulsions)

Le patron. 29 expulsions et 373 fautes techniques, voilà le double-double le plus impressionnant de la carrière de Rasheed Wallace. Avec le Sheed, il n’y a pas de mauvais moments pour se faire renvoyer aux vestiaires. Il a ainsi été viré du terrain 3 fois pendant les playoffs, et n’a jamais manqué d’inventivité pour pousser les arbitres à bout. On se souvient notamment de son exclusion au 1er quart-temps d’un match entre Knicks et Suns pour avoir contesté une faute (première technique), puis avoir dit « Ball don’t lie » lorsque le tireur a manqué son lancer dans la foulée (2ème technique). L’expulsion la plus célèbre du champion NBA 2004 reste pourtant bien celle obtenue en finale de conférence Ouest 2000, pour avoir fixé l’arbitre de longues secondes afin de l’intimider. Intemporel.