NBA – Les 7 plus grosses embrouilles all-time entre coéquipiers

0

Comme dans tout environnement de travail, la NBA a vu certains coéquipiers entretenir de gros contentieux, parfois toxiques pour le vestiaire de leur équipe. Aujourd’hui, on s’intéresse aux 7 plus grosses brouilles intervenues entre deux partenaires.

Publicité

7. James Harden & Dwight Howard

(crédit : Kelley L. Cox-USA TODAY Sports)

Après un passage complètement manqué aux Lakers, Dwight Howard a tenté de prendre un nouveau départ à Houston. Aux côtés de James Harden, le pivot a dans un premier temps permis à sa franchise de remporter 110 victoires en deux saisons. C’est durant leur troisième année ensemble que la relation s’est sérieusement dégradée. Des rumeurs affirmaient même que chacun tentait en coulisses de faire transférer l’autre. C’est finalement Howard qui a décliné sa player option, et rejoint Atlanta en 2016.

6. Kobe Bryant & Shaquille O’Neal

regard de Kobe envers Shaq
(crédit : DR)

L’embrouille qui a poussé Kobe Bryant à Shaquille O’Neal au divorce chez les Lakers n’est plus un secret pour personne. Leur éthique de travail diamétralement opposée, et leur volonté commune de tenir les rênes de la franchise, ont finalement conduit à des Finales 2004 désastreuses. Quelques semaines plus tard, le Big Diesel faisait ses valises pour Miami.

Kobe déclarera d’ailleurs quelques années après :

« J’aurais 12 bagues si Shaq n’était pas fainéant » (la citation complète dans cet article)

5. Brent Barry & Tony Parker

(crédit : DR)

Coéquipiers durant 4 saisons aux Spurs, les liens entre Brent Barry et Tony Parker se sont brouillés pour des histoires… extra-conjugales. De par ses relations avec la femme de Barry, le meneur français a non seulement provoqué une rupture de son entente avec lui, mais également l’effondrement des deux mariages.

Publicité

4. Gilbert Arenas & Javaris Crittenton

(crédit : DR)

Le « Gun Incident », ça vous dit quelque chose ? Sans forcément entrer dans les détails, disponible dans cet article, cet épisode peu fameux de l’histoire de la ligue a failli voir Gilbert Arenas et Javaris Crittenton régler leur compte dans les vestiaires des Wizards, mais avec quelques armes à feu. Forcément, après ça, impossible de retrouver la moindre once d’alchimie.

Cliquez ici pour voir la suite du classement (3 à 1)

Tout n’est pas toujours tout rose dans les vestiaires de la ligue, en témoignent ces différentes brouilles, bien souvent irréparables, entre coéquipiers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.