L’entorse de la cheville est un fléau pour le sportif, et le basket n’échappe pas à la règle. La plupart des joueurs connaissent ou connaîtront cette blessure en carrière, à l’image de Russell Westbrook dernièrement. Zoom avec notre partenaire Nature & Soins sur une pathologie assez commune qui doit néanmoins être traitée avec précaution.

 
Lorsque l’on pratique le basket, l’entorse de la cheville est très courante : un mauvais appui ou une mauvaise réception suite à un saut, le pied se tord et la cheville enfle. Lorsqu’on manque de chance, une entorse peut arriver sur un crossover : se faire casser les chevilles prend alors et malheureusement tout son sens.

Mais une entorse de la cheville, qu’est-ce que c’est exactement ? Et comment la soigner au mieux ? Tour d’horizon. 

L’entorse de la cheville en 30 secondes 

L’entorse est une torsion brutale de l’articulation qui endommage le ligament. De l’élongation à la déchirure, il existe plusieurs degrés de gravité. Les symptômes d’une entorse sont très simple à déceler : la cheville enfle, la douleur est forte et il est impossible de prendre appui sur le pied blessé.

Que ce soit sur un parquet ou sur un playground, personne n’est à l’abri d’une entorse : un appui mal assuré alors qu’on fonce seul en contre-attaque, une réception sur le pied d’un adversaire au rebond, un cross assassin…  Si la cheville tourne trop, vous pouvez rentrer aux vestiaires avant tout le monde, pour 2 à 4 semaines d’arrêt selon la sévérité. A noter qu’une entorse peut rester douloureuse pendant plusieurs mois, voire années, si elle est mal traitée.

Comment bien soigner une entorse de la cheville ?

Au moment de la blessure

Premier réflexe à avoir : sortir du terrain en évitant de prendre appuis sur sa cheville, puis surélever sa jambe blessée et appliquer du froid. Pack de glace ou bombes de froid, si vous en avez une. Anti-douleur et anti-inflammatoire naturel, les glaçons auront pour effet de limiter le gonflement de la cheville. Les médecins préconisent d’alterner vingt minutes de glace et vingt minutes de repos, dans les trois heures qui suivent l’entorse.

Afin de déterminer la gravité de l’entorse, il est nécessaire d’aller faire une radio pour confirmer la nature de la blessure et s’assurer que le ligament de la cheville n’est pas déchiré. Vous pouvez laisser passer une nuit avant de vous rendre au service de radiologie. Toutefois, si vous n’arrivez absolument pas à poser le pied au sol dans l’heure qui suit la blessure, inutile de passer une nuit agitée et douloureuse. Foncez directement aux urgences afin d’être fixé tout de suite.

Pendant la convalescence

Les premiers temps, pour calmer la douleur, le premier réflexe consistera à prendre des anti-inflammatoires (en comprimé par exemple). Il s’agit d’une étape à ne pas manquer pour revenir le plus vite possible à 100%.

Au delà des traitements classiques, il est également intéressant de penser aux effets naturels des plantes médicinales, à l’image du gel de soin à l’argile verte de notre partenaire Nature & Soins. Alain, fondateur de cette marque française, vous le présentera mieux que nous :

Les propriétés reminéralisantes de l’argile verte sont particulièrement recommandées pour la récupération des muscles et des articulations après un traumatisme comme l’entorse.

Le gel de massage Phytargile est composé d’une subtile alliance d’argile verte, d’arnica, d’harpagophytum et autres huiles essentielles pour en faire un excellent anti-inflammatoire naturel, afin de soulager les douleurs et vous accompagner au mieux dans la récupération suite à votre entorse.

A utiliser en massage soutenu (jusqu’à pénétration complète du gel) 1 à 2 fois par jour, pendant la convalescence et ce jusqu’à la reprise du sport.

Bien maintenir l’articulation est également très important. Si s’acheter une chevillère reste le plus pratique, il est également possible de simplement bander la cheville. Toutefois, si on ne l’a jamais fait auparavant, il est conseillé de laisser un professionnel s’occuper du strap. Par contre, il est fortement déconseillé de mettre sa cheville au repos complet. Que ce soit avec une chevillère, une contention ou une attelle, il est important de continuer à solliciter l’articulation, notamment afin de prévenir tout risque de phlébite, une maladie qui peut avoir des conséquences terribles, comme une embolie pulmonaire.

Enfin, dernière astuce, moins conventionnelle et plus naturelle : le cataplasme d’argile verte. Il s’agit tout simplement d’appliquer une pâte d’argile verte, bien épaisse, sur la zone douloureuse. Ses propriétés anti-inflammatoires, comme expliquées un peu plus haut, aideront grandement à la récupération de votre cheville. Nature & Soins vous propose un cataplasme prêt à l’emploi en moins d’une minute, qu’il vous suffira de laisser agir une fine couche d’environ 1 à 2 mm pendant 30 minutes maximum.

Après le rétablissement

Si votre entorse s’avère relativement légère, la rééducation de la cheville n’est pas obligatoire.

Toutefois, en cas d’entorse lourde ou de récidive dans la même année, elle sera nécessaire afin de renforcer l’articulation et d’éviter une nouvelle rechute. Pour favoriser un retour en bonne santé durable, il n’est évidemment pas conseillé de reprendre tout de suite la compétition. Reprendre en douceur est fortement préconisé. Même si vous êtes le franchise player de votre club, il est sans doute préférable que vous acceptiez un rôle en sortie de banc pendant au moins pour deux ou trois matchs. Visez également à utiliser une chevillère de maintien pour soutenir votre articulation fragile les premiers temps.

Enfin, même sans douleur, il ne faut pas hésiter à continuer d’appliquer des gels de massages sur la cheville, à l’image de celui présenté par Nature & Soins dans cet article.

Fort de votre réaction immédiate à la blessure, de votre traitement efficace et de votre volonté de ne pas rechuter, vous devriez avoir toutes les cartes en main pour revenir à votre meilleur niveau tout en limitant les risques de rechute. La prochaine fois, c’est votre crossover fétiche qui enverra votre vis-à-vis au sol. Soyez tout de même fair-play, et partagez vos conseils pour un prompt rétablissement.