NBA – A quand remonte le dernier MVP de chaque franchise ?

0

Saison après saison de nouveaux joueurs brillent par leurs performances individuelles mais aussi par leur capacité à porter une équipe. Chaque année, l’un d’entre eux est élu MVP : il a été le joueur le plus impressionnant individuellement tout en ayant réussi à emmener son équipe aux sommets de la NBA. Cependant, les joueurs d’un tel talent se font rare. Aujourd’hui, on s’intéresse au dernier joueur élu MVP dans chaque franchise.

Note : il s’agit bien du dernier MVP en saison régulière

Atlanta : Bob Pettit (1959)

Déjà premier MVP de l’histoire de la ligue en 1956

Statistiques : 29.2 points (43.8%), 16.4 rebonds et 3.1 passes.

Bilan de la franchise : 46 victoires, 29 défaites.

Post-season : Défaite 4-2 en finales de division contre les Lakers de Minneapolis.

Boston : Larry Bird (1986)

Statistiques : 25.8 points (49.6% et 42.3% à 3 points), 9.8 rebonds, 6.8 passes et 2 interceptions.

Bilan de la franchise : 67 victoires, 15 défaites.

Post-season : Champion NBA en 4-2 face aux Rockets.

Brooklyn : Jamais

Charlotte : Jamais

Chicago : Derrick Rose (2011)

23 ans, plus jeune MVP de l’histoire. Un flashback de sa saison est disponible ici en cliquant ici.

Statistiques : 25 points (44.5% et 33.2% à 3 points), 4.1 rebonds et 7.7 passes.

Bilan de la franchise : 62 victoires, 20 défaites.

Post-season : Défaite en finales de conférence (4-1) face au Heat.

Cleveland : LeBron James (2010)

Statistiques : 29.7 points (50.3% et 33.3% à 3 points), 7.3 rebonds et 8.6 passes.

Bilan de la franchise : 61 victoires, 20 défaites.

Post-season : Défaite en demi-finales de conférence (4-2) face aux Celtics.

Dallas : Dirk Nowitzki (2007)

Statistiques : 24.6 points (50.2% et 41.6% à 3 points), 8.9 rebonds et 3.4 passes.

Bilan de la franchise : 67 victoires, 15 défaites.

Post-season : Défaite au premier tour (4-2) face aux Warriors.

Denver : Jamais

Detroit : Jamais

Golden State : Stephen Curry (2016)

Premier MVP unanime de l’histoire. Un flashback est disponible en cliquant ici.

Statistiques : 30.1 points (50.4% et 45.4% à 3 points), 5.4 rebonds, 6.7 passes et 2.1 interceptions.

Bilan de la franchise : 73 victoires, 9 défaites.

Post-season : Défaite en finales (4-3) face aux Cavaliers.

Houston : James Harden (2018)

Statistiques : 30.4 points (44.9% et 36.7% à 3 points), 5.4 rebonds, 8.8 passes et 2 interceptions.

Bilan de la franchise : 65 victoires, 17 défaites.

Post-season : Défaite (4-3) en finales de conférence face aux Warriors.

Indiana : Jamais

LAC : Bob McAdoo (1975)

Statistiques : 34.5 points (51.2% au tir), 14.1 rebonds, 2.1 contres.

Bilan de la franchise : 49 victoires, 33 défaites.

Post-season : Défaite en demi-finales de conférence (4-3) face aux Bullets.

LAL : Kobe Bryant (2008)

Statistiques : 28.3 points (45.9% et 36.1% à 3 points), 6.3 rebonds, 5.4 passes.

Bilan de la franchise : 57 victoires, 25 défaites.

Post-season : Défaite en finales (4-2) face aux Celtics.

Memphis : Jamais

Miami : LeBron James (2013)

Statistiques : 26.8 points (56.5% et 40.6% à 3 points), 8 rebonds et 7.3 passes.

Bilan de la franchise : 66 victoires, 16 défaites.

Post-season : Champion NBA face aux Spurs (4-3).

Milwaukee : Giannis Antetokounmpo (2019)

Statistiques : 27.7 points (57.8%), 12.5 rebonds, 5.9 passes et 1.5 contre.

Bilan de la franchise : 60 victoire, 22 défaites.

Post-season : Défaite en finales de conférence (4-2) face aux Raptors.

Minnesota : Kevin Garnett (2004)

Statistiques : 24.2 points (49.9% et 25.6% à 3 points), 13.9 rebonds, 5 passes et 2.2 contres.

Bilan de la franchise : 58 victoires, 24 défaites.

Post-season : Défaite en finales de conférence (4-2) face aux Lakers.

New Orleans : Jamais

New York : Willis Reed (1970)

Statistiques : 21.7 points (50.7%), 13.9 rebonds et 2 passes.

Bilan de la franchise : 60 victoires, 22 défaites.

Post-season : Champion NBA (4-3) face aux Lakers.

Oklahoma : Russell Westbrook (2017)

Statistiques : 32.9 points (42.5% et 34.3% à 3 points), 11.1 rebonds et 10.8 passes.

Bilan de la franchise : 47 victoires, 35 défaites.

Post-season : Défaite au premier tour (4-1) face aux Rockets.

Orlando : Jamais

Philadelphie : Allen Iverson (2001)

Statistiques : 31.1 points (42% et 32% à 3 points), 3.8 rebonds, 4.6 passes et 2.5 interceptions.

Bilan de la franchise : 56 victoires, 26 défaites.

Post-season : Défaite en finales (4-1) face aux Lakers.

Phoenix : Steve Nash (2006)

Statistiques : 18.8 points (51.2% et 43.9 à 3 points), 4.2 rebonds et 10.5 passes.

Bilan de la franchise : 54 victoires, 28 défaites.

Post-season : Défaite en finales de conférence (4-2) face aux Mavs.

Portland : Bill Walton (1978)

Statistiques : 18.9 points (52.2%), 13.2 rebonds, 5 passes et 2.5 contres.

Bilan de la franchise : 58 victoires, 24 défaites.

Post-season : Défaite en finales de conférence (4-2) face aux SuperSonics.

Sacramento : Oscar Robertson (1964)

Statistiques : 31.4 points (51.8%), 9.9 rebonds et 11 passes.

Bilan de la franchise : 55 victoires, 25 défaites.

Post-season : Défaite au second tour (4-1) face aux Celtics.

San Antonio : Tim Duncan (2003)

Statistiques : 23.3 points (51.3% et 27.3% à 3 points), 12.9 rebonds, 3.9 passes et 2.9 contres.

Bilan de la franchise : 60 victoires, 22 défaites.

Post-season : Champion NBA (4-2) face aux Nets.

Toronto : Jamais

Utah : Karl Malone (1999)

Statistiques : 23.8 points (49.3%), 9.4 rebonds et 4.1 passes.

Bilan de la franchise : 37 victoires, 13 défaites (année de la grève des propriétaires, la saison n’a démarré que le 5 février)

Post-season : Défaite en demi-finales de conférence (4-2) face aux Blazers.

Washington : Jamais

Découvrir aussi | Le dernier joueur dans une 1st All-NBA Team pour chaque franchise

Sur les 30 franchises, 10 n’ont donc jamais connu de MVP. Au contraire, les Celtics (10), Lakers (8), Sixers (6) ou encore Bulls (6) ont compté dans leurs rangs à de nombreuses reprises le meilleur joueur de l’année. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.