Depuis son opération au pied gauche survenue au début du mois dernier, Kevin Love est contraint de suivre la débâcle de ses coéquipiers depuis le banc. Bonne nouvelle, l’ailier fort vise un retour sur les parquets à la mi-janvier. Mais au vu de la situation des Cavs, Love s’imagine plusieurs scénarios concernant sa situation personnelle, même celui d’être tradé.

5 victoires, 18 défaites et une 13ème place à l’Est, voilà où en sont les Cavaliers durant la campagne 2018-2019. On est évidemment bien loin des standards de la franchise ces dernières années. Le départ de LeBron James de l’Ohio a toujours du mal à être pansé, et si la situation continue à s’enliser de la sorte, le GM des Cavs Koby Altman va devoir choisir entre tanking total ou reconstruction modérée.

Évidemment, le ménage a déjà commencé. J.R. Smith est désormais écarté du groupe, et Kyle Korver a pris la direction de l’Utah… Quid de Kevin Love ? Selon Joe Vardon de The Athletic, l’ancien joueur des Wolves ne se sent pas intouchable avant la trade deadline, et n’exclut pas d’être envoyé ailleurs.

Des déclarations qui peuvent interloquer puisque Love a décidé de prolonger son aventure dans l’Ohio cet été pour un contrat de quatre saisons d’une valeur de 120.4 millions de dollars. De plus, LeBron James parti, il a endossé le nouveau costume de joueur clé de la franchise. Sauf qu’avec des blessures récurrentes et un groupe qui peine à enchaîner les bonnes performances cette saison, les Cavs pourraient profiter de la valeur marchande de Kevin Love (30 ans) tant qu’il en est encore temps pour récupérer quelques jeunes prometteurs, voire des premiers choix de Draft.

[…] A lire également : Qui pour récupérer J.R Smith ?

Mais selon Vardon, le front office de Cleveland songe aussi et surtout au potentiel d’un Big Three avec un Collin Sexton à un niveau plus élevé, Kevin Love, et un top prospect de la prochaine draft. Un trio qui, selon le front office, pourrait être compétitif à moyen terme. Young Bull va progresser d’ici à la saison prochaine, et Kevin Love, bien que sujet aux blessures, tournait quand même cette saison à 19 points, 13.5 reb et 3.5 passes en moyenne avant d’être éloigné des parquets.

Tout est donc envisageable du côté de Cleveland qui, une fois n’est pas coutume, continue de naviguer en eaux troubles. La priorité est de conserver Love, mais nul doute que si une bonne offre arrivait sur la table, les Cavs y réfléchiraient à deux fois.

À lire également : Trevor Ariza sur les départ des Suns