Entre Michael Jordan et Allen Iverson, il existe un respect mutuel qui ne s’estompera probablement jamais. La relation entre les deux hommes aurait même pu culminer par une collaboration dans la même franchise. En vain.

A la fin des années 2000, la carrière d’Allen Iverson touche à sa fin. L’ancien joyau de Philly enchaîne les franchises sans grands coups d’éclats et peine à trouver un challenge à sa mesure. C’est alors que Larry Brown, son ancien coach chez les Sixers, en poste à Charlotte à cette époque-là, propose une idée audacieuse au propriétaire Michael Jordan : faire venir The Answer chez les Bobcats.

Il n’y a évidemment aucun doute qu’à ce stade de sa carrière, Iverson aurait accepté les yeux fermés, même pour signer dans une franchise si modeste. Le meneur a toujours voué une admiration sans faille à MJ, son idole absolue, et jouer sous ses ordres aurait été une superbe manière de boucler la boucle en NBA.

A lire également : Allen Iverson dévoile son 5 majeur all-time

Problème : Michael Jordan ne l’entendait pas de cette oreille. Larry Brown, entraîneur à Charlotte de 2008 à 2010, se souvient :

« Je voulais faire venir Iverson à Charlotte. Michael admirait Allen, et Allen adorait Michael, mais Jordan a dit : « Larry, si on le fait venir, il va jouer à la place de nos jeunes joueurs, et ça va impacter négativement nos progrès »

L’argument semble logique dans le contexte de l’époque, mais à la vue des galères des Bobcats lors des saisons suivantes, dont celle du fameux bilan 7-59, difficile de ne pas regretter que The Answer n’ait pas pu venir légitimer Charlotte et faire part de son savoir aux jeunes.

Il faudra donc se contenter de vieux souvenirs en ce qui concerne Michael Jordan et Allen Iverson. Sans oublier cette savoureuse anecdote récemment révélée par The Answer, qu’on vous conseille sans modération.

Mais aussi : Irving explique pourquoi c’est dur de jouer avec LeBron

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.