NBA – Charles Barkley : « J’ai été arrêté 4 fois pour avoir frappé des fans »

Charles-barkley-fan-bagarre
(DR)

Nostalgique d’une époque désormais bien révolue, Charles Barkley expliquait lors d’un entretien ses expériences avec des supporters un peu trop énervés, dans une ligue où les poings sortaient plus facilement.

Publicité

Affaire Westbrook, Brodie Gate : les termes n’ont pas manquaient pas pour décrire l’altercation entre Russell Westbrook et des fans du Jazz en mars 2019. Pour ceux qui ne se souviennent plus de la scène, on vous relatait tout le déroulé dans cet article.

Bilan de l’histoire ? Plusieurs supporters bannis à vie, une amende pour Russell Westbrook et un bon nombre de soutiens pour l’ancien joueur du Thunder, à l’image de LeBron James par exemple.

Publicité

Les embrouilles entre joueurs et visiteurs du public ne sont certes pas une chose nouvelle dans la ligue, mais il fut une époque où elles pouvaient s’avérer beaucoup plus rudes. Bien évidemment, comment ne pas citer l’énorme bagarre générale du Palace d’Auburn Hills en 2004, scène la plus violente jamais recensée en NBA, opposant plusieurs joueurs et supporters.

Quel rapport avec Charles Barkley nous direz-vous ? Certes, il n’était pas du contingent lors de l’affront qui détruisait le Palace, mais le joueur n’était pas le dernier à s’embrouiller. Quelques noms comme Shaquille O’Neal, Bill Laimbeer ou Charles Oakley pourront confirmer ça.

Publicité

Lire aussi | Les plus gros accrochages en carrière de Charles Barkley

Des embrouilles avec les joueurs, mais aussi avec les fans. Et vous savez quoi ? Il ne s’agissait pas que de joutes vocales. Barkley était d’ailleurs revenu sur son propre comportement avec les fans lors de l’émission Tip-Off, à la suite de l’affaire Westbrook :

Je veux que ce soit clair, j’avais tort. J’ai été arrêté je pense quatre fois pour avoir frappé des fans. Mais j’avais tort. Je n’ai jamais été condamné parce que je me suis arrangé. Je ne fais pas confiance au système judiciaire américain. Mais je suis plus mature maintenant, et j’avais tort. 

À l’époque, j’avais l’impression d’avoir raison et je sais que Russell Westbrook pensait avoir raison, mais il n’y a pas de bonne fin.

Publicité

Dieu merci, je n’ai jamais blessé personne. J’étais comme fou sur le moment, mais maintenant que je suis plus vieux et plus mature, je me rends compte que j’avais tort.

Comme bien souvent, l’âge fait voir les choses différemment, et avec davantage de réflexion. Si Barkley avance avoir pu s’en tirer sans sanctions à l’époque, même si les affronts en question semblaient visiblement hors des terrains (bars, soirées avec intervention de la police), cela est presque impensable dans la ligue actuelle.

Le moindre écart des joueurs est rapidement médiatisé et sanctionné, alors imaginez si un fan venait à être frappé sur ou en dehors des terrains ? Outre un Adam Silver qui vomirait ses tripes, on assisterait très probablement à un renvoi définitif du joueur.

Publicité

Si Russell Westbrook parvenait à se contenir au moment des faits, pour se limiter à une simple joute verbale avec les fans, Charles Barkley n’en fut pas toujours capable en son temps. Et c’est ainsi que sortaient les poings.

Charles Barkley NBA 24/24

Les dernières actualités