Joel Embiid est arrivé sur le tard dans le monde du basket, et son parcours n’a pas été de tout repos. La preuve avec cette scène datant de 2011 à la Montverde Academy, où le joueur se frottait à des moqueries permanentes de ses camarades.

Si Joel Embiid est un pivot dominant dans la ligue et détenteur d’une très sympathique réputation, son parcours dans le monde professionnel du basket reste atypique.

Né au Cameroun, il s’est d’abord essayé au volley ainsi qu’au football, avant de rejoindre un camp de basket organisé par Luc Mbah a Moute, lui aussi originaire de ce pays d’Afrique. Lent, très maigre et incapable de dribbler, il rejoint tout de même en 2011 la Floride et l’académie de Montverde, où il étudie, mais pratique aussi le basket sous les ordres de Kevin Boyle.

Imaginez la difficulté pour un jeune de 17 ans tout juste débarqué d’Afrique, presque incapable de parler anglais, et qui se retrouve aux Etats-Unis. En plus de ça, Jojo est alors très moyen au basket, comme il l’a récemment raconté à Stephen Curry :

Je me bagarrais beaucoup à l’Académie Montverde, les autres me poussaient partout et se moquaient de moi parce que je n’arrivais pas à attraper la balle, et que je ne parlais pas anglais.

Il est alors sous la houlette de Kevin Boyle, entraineur à l’académie et véritable figure dans le monde du basket. Ses équipes ont notamment été classées dans le top 25 du pays chaque année depuis plus de 20 ans, et plusieurs joueurs de NBA actuelle ont travaillé avec lui, comme Kyrie Irving, Michael Kidd-Gilchrist ou encore Al Harrington.

Lire aussi | Joel Embiid révèle son GOAT, loin des Kobe, Jordan ou LeBron

Pour Embiid, ce passage à Montverde fera office de déclic, notamment suite à une scène lors d’un entrainement où encore une fois, il était moqué par ses camarades et s’était emporté contre eux. Coach Boyle avait alors été tranchant, contre Joel bien-sûr, mais aussi ses coéquipiers, avec un message bien direct :

Une fois, Coach Boyle m’a viré de l’entraînement. Mais il est resté en arrière, et a lancé aux autres garçons : « Continuez de vous moquer de lui. Dans 3 ou 4 ans, vous lui demanderez un prêt »

Et le coach avait vu juste. En 2013, Embiid rejoindra la NCAA avec les Jayhawks, avant de se présenter à la Draft 2014. Bien que souffrant d’une fracture de fatigue au pied droit et opéré 6 jours avant le choix des franchises, il est sélectionné en troisième place par les Sixers. Un réel tour de force pour un joueur amené à manquer toute la saison 2014-2015.

La saison suivante est encore blanche, avec une nouvelle opération au pied droit. Après deux ans sans jouer, Embiid enfilera pour la première fois le maillot des Sixers le 27 octobre 2016 face au Thunder. Résultat du match ?20 points et 7 rebonds en 22 minutes, une pensée pour les gamins qui se moquaient de lui quelques années plus tôt, et un grand merci pour coach Boyle.

Malgré une élimination douloureuse en playoffs, Joel Embiid a bouclé sa troisième saison NBA avec la bagatelle de 27.5 points (48%), 13.6 rebonds, 3.7 assists et presque 2 contres par match. Sans oublier sa sélection dans la All-NBA Second Team. Morale de l’histoire ? Ne jamais rien lâcher.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs