Gêné par une blessure persistante à l’aine, Frank Ntilikina va encore devoir se tenir éloigné des parquets. Une situation à laquelle son coach a voulu réagir.

Période et saison difficiles à gérer pour Frank Ntilikina. Le meneur français des Knicks avait raté 2 mois de compétition à cause d’une blessure à l’aine, comme un certain LeBron James.

Il a repris le chemin des parquets vendredi dernier, dans une défaite contre Denver. Pour son deuxième suite à son retour, contre les Clippers, il n’a joué que 6 minutes. En cause ? Sa blessure s’est de nouveau réveillée pendant le match, synonyme de mise à l’écart, encore. David Fizdale, son coach, s’est exprimé auprès de Marc Berman du New York Post sur cette situation délicate :

« Nous ne savons pas encore quand il pourra revenir. Je sais que ça a été un coup dur pour Frank l’autre soir. Je ne sais pas à quel point c’est grave. Je sais juste que ça a atteint un point pendant le match où ça le dérangeait vraiment. C’est juste frustrant pour le gamin. C’est frustrant pour nous tous, mais pour lui, ça a été très dur.

A lire également : En mode triple-double, Luka Doncic égale Magic Johnson

A cause de sa blessure, Frank n’a pu prendre part qu’à 43 matchs cette saison, dont seulement 16 en titulaire. Une progression qui ne peut donc pas s’effectuer rapidement, au grand regret du front office des Knicks. Drafté en 2017, Frank n’est que dans son deuxième exercice NBA et montre de vraies qualités défensives, mais son développement est enrayé par cette saison en pointillés.

Ses chiffres depuis octobre : 5.7 points, 2.8 passes et 2.0 rebonds en 21 minutes jouées en moyenne. Des stats pas fameuses certes, mais qui ne veulent absolument rien dire tant la saison de Ntilikina a été rythmée par les blessures.

La gestion du temps de jeu par Fizdale peut également freiner Ntilikina, par manque de stabilité notamment. A côté de ça, New York a recruté Emmanuel Mudiay et Dennis Smith Jr, deux meneurs qui peuvent aussi empêcher le développement du Français.

C’est une nouvelle saison compliquée pour le French Prince dans la Big Apple. Espérons qu’il puisse lancer correctement sa carrière dès la saison prochaine.

Mais aussi : Tony Parker retourne à San Antonio… dans l’avion des Spurs