En route pour un potentiel three-peat, les Warriors ont semble-t-il plus de faiblesses que les saisons précédentes. C’est en tout cas ce que pense un scout, ainsi que Jerry West. Explications.


Comme depuis maintenant trois saisons, les Warriors sont les grands favoris au titre, ce qui leur offrirait un three-peat. Néanmoins, quelques signes alarmants sont apparus d’abord tout au long de la saison puis durant ce premier tour face aux Clippers, comme la blessure de DeMarcus Cousins ou la défaite concédée lors du deuxième match après avoir possédé 31 points d’avance.

C’est d’ailleurs sur ce dernier point qu’un scout anonyme insiste au moment d’évoquer ce qui pourrait jouer des tours aux Dubs lors de cette post-season. Il l’a expliqué à Marc Stein, journaliste du New York Times :

Je mets en doute la capacité des Warriors à se concentrer continuellement. Il semble qu’aujourd’hui, ils ont besoin d’un coup de poing dans la bouche avant d’être le vrai Golden State. Ils ne sont pas en mission et ce n’est plus une équipe qui arrive sur le terrain pour écraser ses adversaires. Je le regretterai peut-être, mais je ne leur fais plus confiance comme avant.

À lire également : Les Sixers font du jamais vu dans leur histoire pour finir Brooklyn !

Tout cela s’est vérifié plusieurs fois cette saison, et bien évidemment lors de la série face aux Clippers avec le revers subi lors du Game 2, qui a été nécessaire à réveiller les troupes de Steve Kerr. Cette négligence devrait passer cette fois-ci contre les Clippers, mais face à une équipe plus rodée comme les Rockets, le danger sera beaucoup plus présent.

De son côté, Jerry West, ancien conseiller des Warriors et aujourd’hui consultant des Clippers, pense différemment. Pour le Logo, c’est le banc qui risque de poser problème. Il s’est exprimé dans les colonnes du The Athletic auprès de Tim Kawakami :

Pour moi, leur banc est leur point faible, il ne fait aucun doute que c’est leur banc. Mais à cette époque de l’année, tu n’en as pas tant besoin que ça. Vous avez des jours de congé supplémentaires, donc les gars jouent 40 minutes ou plus si nécessaire. Les mecs peuvent jouer plus quand vous chassez quelque chose qui est vraiment unique et important.

Ces paroles peuvent être véridiques puisque le banc des Dubs est moins fourni cette saison que les années précédentes. Golden State s’appuyait en effet sur une rotation de dix joueurs la saison passée contre seulement huit lors de ces playoffs, depuis la blessure de Cousins. C’est notamment dans la peinture qu’il peut y avoir un souci avec uniquement Andrew Bogut, Kevon Looney et Jordan Bell.

On aura un premier élément de réponse lors des demi-finales de conférence, qui les opposeront très certainement aux Rockets.

Mais aussi : Curry, Kerr et Thompson peu bavards sur l’affaire Walton

Actualités Basket USA Facebook