Alors que leur ancien assistant-coach Luke Walton est empêtré dans une affaire d’agression sexuelle, les cadres des Warriors ont botté en touche.


Ceux qui attendaient de longues déclarations de la part des Warriors sur l’affaire Walton ont dû être déçu. Steve Kerr, si enclin aux grandes tirades et proche du coach des Kings (qu’il qualifiait encore de « superbe personne » il y a peu), n’a pas souhaité évoquer la plainte pour agression sexuelle qui frappe Luke Walton.

Même son de cloche du côté de Klay Thompson, qui a rembarré les journalistes posant une question sur le sujet avec une phrase laconique dont il a le secret : « Non. Je suis là pour parler des playoffs ».

A lire également : La folle anecdote de Jason Terry sur Giannis

Le plus bavard a finalement été Steph Curry, qui a apporté un peu de soutien et de loyauté à son ancien assistant-coach :

« Je sais que la franchise a publié un commentaire à ce sujet, et c’est à peu près tout ce qu’on peut dire pour l’instant. Concernant Luke, je le connais depuis un long moment, donc j’espère que tout ira bien pour lui »

Pour ceux qui auraient raté la nouvelle, tombée dans la nuit de lundi à mardi en France, Luke Walton est accusé par une reporter d’agression sexuelle dans une chambre d’hôtel. L’affaire remonte à avant la prise de fonction du coach du côté de Los Angeles, et donc possiblement durant son passage à Golden State. Dans un communiqué, la franchise a expliqué n’avoir aucune connaissance de ces supposés agissements.

En attendant que l’affaire s’éclaircisse, les Warriors ont d’autres chats à fouetter, avec un Game 5 à venir pour définitivement écarter les résilients Clippers.

Mais aussi : Le pari fou mais risqué de Charles Barkley

Actualités Basket USA Facebook