Ils ont refait le coup ! Héroïques, les Clippers ont fait tomber les Warriors pour la 2ème fois de la série à l’Oracle Arena (129-121). Le suspense demeure entier.


Klay Thompson l’affirmait après le Game 4 : « on ne laissera pas filer un autre match ». Bien mal lui en a pris. Car qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, personne ne joue plus dur que ces Clippers-là. En mission et portés tantôt par un Patrick Beverley virevoltant dans le premier quart-temps avec 3 tirs primés (si si, on vous assure), tantôt par Montrezl Harrell (24 points), et pour finir par un Lou Williams de gala, les hommes de Doc Rivers ont réussi l’impensable.

C’est d’ailleurs Williams qui a scellé la partie, passant un 9-5 aux Warriors sur les 3 dernières minutes du match. Une prestation de haut vol, à l’image de cette séquence où le 6ème homme de génie répond à un énorme dunk de Kevin Durant par un 3+1 :

A lire également : Damian Lillard incendie le Thunder via un proverbe

Si Williams a fini avec 33 points au compteur, KD, justement, n’a pas été en reste. La superstar des Dubs a inscrit 45 pions (record en carrière en playoffs) et ajouté 6 rebonds et 6 passes décisives. Steph Curry a lui planté 24 unités, et son compère Klay Thompson 22. Insuffisant cependant face à la rage des Clippers, illustrée par les 14 rebonds du meneur Patrick Beverley, qui s’est battu comme un chien tout au long du match.

Pour ceux qui souhaitent un résumé condensé du money-time, c’est là-dessous que ça se passe. Intensité, gros shoots, ambiance de folie et scénario de rêve : vous allez vous régaler. Mais pas autant que lors du Game 6, qui se disputera à Los Angeles, et lors duquel les Clipps tenteront de revenir à 3-3 dans la série…

Mais aussi : LeBron arrête son entrainement pour éteindre une rumeur

Actualités Basket USA Facebook

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.