NBA – L’équipe-type des joueurs échangés suite à leur draft

0

Dans moins de deux mois aura lieu la draft NBA. Comme chaque année, des échanges auront lieu entre les équipes, et certains joueurs seront priés de déposer bagages ailleurs quelques heures ou minutes après avoir serré la main d’Adam Silver et enfilé leur casquette. Des trades que certaines équipes viennent vite à regretter. À quoi ressemblerait une équipe-type des joueurs en activité ayant subi ce sort ? Réponse.


Meneur : Luka Doncic 

Doncic critiqué par Hollins

Drafté 3ème par les Hawks le 21 juin 2018, échangé aux Mavericks le jour-même  

Détail du tradeLuka Doncic contre Trae Young + un choix de draft du 1er tour 

Le mot de la rédaction : si c’était à refaire, les Hawks feraient-ils le même choix ? Même s’ils doivent être très satisfaits de compter Trae Young dans leurs rangs, le potentiel démontré par le Slovène pour sa première saison pousse à se poser la question.

Arrière : Donovan Mitchell 

Donovan Mitchell est rentré dans l'histoire du Jazz

Drafté 13ème par les Nuggets le 22 juin 2017, échangé au Jazz le jour-même.

Détail du trade : Donovan Mitchell contre Trey Lyles + Tyler London

Le mot de la rédaction : déjà redoutables, les Nuggets auraient pu l’être davantage avec Donovan Mitchell dans leurs rangs. Mais c’est le Jazz qui a flairé le bon coup.

Ailier : Kawhi Leonard  

Drafté 15ème par les Pacers le 23 juin 2011, échangé aux Spurs le jour-même.

Détail du trade : Kawhi Leonard + Davis Bertans + Erazem Lorbek contre George Hill 

Le mot de la rédaction : avant de devenir MVP des Finales et une star NBA, l’ailier n’était pas le plus hype des rookies, poussant Indiana à l’envoyer dans le Texas.

Ailier fort : LaMarcus Aldridge  

Drafté 2ème par les Bulls le 28 juin 2006, échangé aux Trail Blazers le jour-même  

Détail du trade : LaMarcus Aldridge + un choix de draft du 2ème tour contre Tyrus Thomas + Victor Khryapa 

Le mot de la rédaction : l’actuel intérieur des Spurs a joué toute sa carrière à l’Ouest. Il aurait pu en être autrement si les Bulls ne l’avaient pas échangé contre Tyrus Thomas.

A lire également : Le meilleur Big 3 de chaque franchise avec les joueurs draftés

Pivot : Rudy Gobert 

Drafté 27ème par les Nuggets le 27 juin 2013, échangé au Jazz le jour-même 

Détail du trade : Rudy Gobert contre Erick Green + du cash (3 millions de $) 

Le mot de la rédaction : comme pas mal d’autres français (Batum, Beaubois, Lauvergne, Séraphin…), Rudy s’est fait tradé après avoir été drafté. Denver s’est racheté avec Nikola Jokic au même poste mais a laissé filer du lourd.

6ème homme : Goran Dragic 

Drafté 45e par les San Antonio Spurs le 26 juin 2008, échangé aux Phoenix Suns deux jours plus tard. 

Détail du trade : Goran Dragic contre Malik Hairston + un choix de draft du 2e tour + du cash 

Le mot de la rédaction : malgré leur amour pour les Européens, les Spurs n’ont pas flairé le coup Dragic et l’ont envoyé chez leurs grands rivaux de l’Arizona. Il y disputera 388 matchs NBA en deux passages.

Banc :

Tobias Harris (drafté 19ème par les Bobcats en 2011)

Lauri Markkanen (drafté 7ème par les Timberwolves en 2017)

Trae Young (drafté 5ème par les Mavericks en 2018)

Eric Bledsoe (drafté 18ème par le Thunder en 2010)

Kevin Love (drafté 5ème par les Grizzlies en 2008)

Jusuf Nurkic (drafté 16ème par les Bulls en 2014)

Domantas Sabonis (drafté 11ème par le Magic en 2016)

Mentions : Patrick Beverley – Bojan Bogdanovic – Andrew Wiggins – Garry Harris – Caris LeVert – Nikola Mirotic – Nicolas Batum – Jamal Crawford – Elfrid Payton – Rudy Gay – Kelly Oubre

On pourrait élargir la liste des mentions avec quelques autres noms comme Dario Saric, Jordan Clarkson, Andre Roberson, Kelly Olynyk, Cedi Osman ou Jae Crowder. Mais aussi des vétérans qu’on ne présente plus, comme Vince Carter et Pau Gasol (draftés par Golden State et Atlanta) mais aussi Kyle Korver, Tyson Chandler, Nenê Hilario, Luol Deng ou encore Rajon Rondo. Pas de Kobe, de Dirk, de Roy, ni de Ray Allen puisque comme vous l’avez constaté, seuls les joueurs en activité sont mis à l’honneur. Pas de Marc Gasol non plus, ni de cas semblable. Même s’il n’a jamais joué pour les Lakers, son trade n’a pas eu lieu dans la foulée de la draft mais plusieurs mois après.

Des décisions que peuvent regretter ces équipes, notamment les Nuggets qui malgré leur bonne santé actuelle ont laissé filer les actuels deux meilleurs joueurs du Jazz en l’espace de 4 années. Chaque été, les erreurs font partie intégrante de la draft et c’est aussi pour ça qu’elle est si spéciale.

Mais aussi : Quel avenir pour un Zion Williamson drafté par New York ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.