Il est probablement le joueur français qui connait le plus de succès individuel et collectif actuellement : Rudy Gobert, surnommé The Stifle Tower outre-Atlantique, n’en finit pas de marquer la NBA de son empreinte.  Cet article vous propose un retour sur sa vie et sa carrière, dans notre liste des joueurs français en NBA.

Fils d’un ancien basketteur professionnel, Rudy Bourgarel, notamment passé par la NCAA, Rudy Gobert a marché dans les traces de son père. Formé en France, le géant de 2m16 s’est imposé comme l’un des meilleurs pivots de NBA, en seulement cinq saisons.

2010 : Rudy rejoint Cholet Basket, puis la Pro A

Rudy Gobert en Pro A avec Cholet Basket

Intégré au Pôle Espoir d’Amiens dès l’âge de 13 ans, Rudy Gobert a fait ses débuts à Saint-Quentin, sa ville natale. C’est en 2010 qu’il rejoint Cholet, puis les équipes de France jeunes. Lors de sa formation, le pivot remporte un titre de champion de France Espoirs, avec la meilleure évaluation du championnat. Avec les Bleus, il termine meilleur marqueur et rebondeur lors de l’Euro junior 2010. Il rejoint ensuite l’effectif des moins de 20 ans, et contribue à remporter la médaille de bronze lors de l’Euro 2011. L’année suivante, il conduit l’équipe de France des moins de 20 ans jusqu’à la finale de l’Euro, mais s’incline face à la Lituanie (50-49). Il est tout de même élu dans le meilleur cinq de la compétition.

Il fait ses débuts professionnels de manière impromptue, lors du quart de finale de la semaine des As 2011. Il remplace au pied levé le pivot titulaire, Randal Falker. Au fil des matchs, Gobert se fait sa place dans l’effectif professionnel d’Erman Kunter. Il devient la première rotation à son poste, et s’impose comme une véritable présence défensive. Lors de la saison 2012-2013, sa dernière en France, il termine meilleur contreur de Pro A, avec 1.7 contres de moyenne en seulement 22 minutes par matchs. À l’issue de cette saison, il se présente à la Draft NBA.

2013 : Gobert en NBA, drafté par Denver, direction l’Utah

Rudy Gobert, sa draft en NBA par les Nuggets, son transfert au Jazz

Drafté en 27eme position par les Nuggets, en 2013, Rudy Gobert ne jouera jamais dans le Colorado. Le soir de sa sélection, il est échangé au Jazz contre Erick Green et une enveloppe de cash. Dans l’Utah, sa saison rookie est mitigée. Le Français dispute 45 matchs, mais n’est utilisé que sur de courtes séquences (9.6 minutes de moyenne). Il passe également à plusieurs reprises par la G-League.

Barré par Enes Kanter, le pivot se fait tout de même sa place dans la rotation de Quin Snyder lors de sa saison sophomore. Il joue les 82 matchs de la saison régulière, pour des moyennes de 8.4 points, 9.5 rebonds et 2.3 contres. Son développement est tel qu’il gagne ses galons de titulaire, et pousse Kanter vers la sortie. Le Turc sera tradé à Oklahoma City avant la deadline.

Plus que jamais titulaire, il manque tout de même 21 matchs en 2015-2016, mais progresse encore et s’approche du double-double de moyenne (9.1 points et 11 rebonds). Avec un an restant sur son contrat rookie, il paraphe une extension de contrat de 100M$ sur 4 ans.

2017-2018 : Rudy Gobert défenseur de l’année en NBA

Rudy Gobert est élu défenseur NBA de l'année en 2018 avec l'Utah Jazz

Pour la dernière année de son contrat rookie, il confirme l’investissement consenti par Utah, avec une saison aboutie : 14 points, 12.8 rebonds et 2.6 contres, meilleur total de NBA. Le 20 janvier 2017, il réalise une performance exceptionnelle face aux Mavericks : 27 points et 25 rebonds ! Blessé dès les premières secondes des playoffs, il termine deuxième au classement des meilleurs défenseurs de l’année, derrière Draymond Green.

Ce n’est que partie remise, puisque malgré une saison 2017-2018 tronquée par les blessures (56 matchs joués), Gobert est finalement élu défenseur de l’année. Véritable pilier de la défense du Jazz, la deuxième meilleure de la Ligue (99.8 points encaissés), le Français termine avec des statistiques de 13.5 points, 10.7 rebonds et 2.3 contres.

En playoffs, il réalise un premier tour très solide pour éliminer le Thunder six manches (14 points, 11.2 rebonds, 2 contres). En demi-finale, face aux Rockets, Gobert réalise encore une série impressionnante (12.2 points (71.4% aux tirs), 10.2 rebonds et 2.6 contres), mais il ne peut empêcher l’élimination de son équipe en cinq matchs.

Vous pouvez suivre toutes les performances de Rudy Gobert dans notre rubrique des Français de la nuit en NBA.

Gobert : nouveau visage de l’Equipe de France ?

Rudy Gobert, pivot en Equipe de France

Rudy Gobert a fait ses débuts en équipe de France A en 2012, et a participé aux Jeux Olympiques de Londres avec les Bleus. Depuis son arrivée en NBA, il a été forcé de manquer plusieurs rendez-vous internationaux, notamment l’Euro 2013, remporté par la France. Il a également participé à la Coupe du Monde 2014 et aux Jeux Olympiques de 2016.

Il compte 48 sélections en équipe de France, et devrait être l’un des leaders de l’équipe dans le futur lorsque, suite à la retraite sportive de Boris Diaw, la retraite internationale de Tony Parker après les JO 2016 et la future retraite de Nicolas Batum.

A seulement 26 ans, l’avenir est radieux pour le joueur défensif de l’année 2018 en NBA. Ça ne fait aucun doute : les plus belles pages restent à écrire pour Rudy Gobert.

Vous pouvez retrouver les dernières actualités de Rudy Gobert.

Envie d’un petit test ? On vous propose de découvrir quel joueur français en NBA vous ressemble le plus.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.