Publicité

NBA – En 2017, Paul George aurait pu ne pas rejoindre OKC

Paul George OKC Oklahoma City Thunder

Depuis deux saisons, le Thunder s’articule autour de ses deux stars Russell Westbrook et Paul George, mais le second aurait très bien pu ne jamais rejoindre l’Oklahoma. Explications.

Après le départ surprise de Kevin Durant à l’intersaison 2016, le Thunder a du se reconstruire autour de Russell Westbrook.

En prévision, le management de la franchise avait tout d’abord tenté d’entourer son meneur en échangeant Serge Ibaka au Magic le soir de la Draft contre Victor Oladipo, Domantas Sabonis (11ème choix par Orlando) et Ersan Ilyasova.

Mais avec une sixième place en saison régulière et une élimination au premier tour par les Rockets (4-1) à l’issue de la première saison, l’équipe version Westbrook-Oladipo n’a pas eu les résultats escomptés.

Changement de plan, donc, en 2017. Le Thunder renonce à Oladipo et Sabonis en les envoyant dans l’Indiana, un an seulement après leur arrivée. En retour, Oklahoma City obtient Paul George pour former le duo que l’on connaît aujourd’hui. Mais la donne aurait pu être totalement différente selon Adrian Wojnarowski de ESPN : en effet, Paul George aurait pu ne jamais porter le maillot d’OKC.

Quand Oklahoma City a récupéré Paul George, le Thunder aurait pu réaliser exactement le même échange pour DeMar DeRozan. Ils pouvaient envoyer Oladipo et Sabonis pour DeRozan. Dans une certaine mesure, cela aurait été plus prudent car DeRozan était sous contrat (longue durée, à l’inverse de Paul George à qu’il ne restait plus qu’une seule année de contrat).

Le management du Thunder a senti que Paul George était un meilleur joueur et ils se sont dits « prenons le risque, on va le convaincre de rester ».

À lire également : Les Warriors se préparent à un séisme cet été

À l’intersaison 2018, Paul George, pressenti pour rallier les Lakers, reste finalement dans l’Oklahoma. Un pari gagnant pour la direction du Thunder qui a pu s’octroyer les services d’un joueur calibre All-NBA pour plusieurs saisons. Longtemps dans la course pour le titre de MVP, cette saison, avant d’être stoppé par une blessure, Paul George semble s’épanouir au Thunder.

Dans une équipe en grande difficulté avec l’adresse à trois-points (34.8% sur la saison 2018-2019, 22ème de la ligue), PG13 a un réel apport (39% de réussite à trois points sur la dernière saison) pour compenser les lacunes de certains joueurs comme Westbrook (29% en 2018-2019).

En prenant du recul, la venue d’un DeMar DeRozan (16% à trois-points sur la saison 2018-2019) aurait pu être fatale pour le spacing du Thunder. Avec un backcourt Westbrook-DeRozan, incapable d’être régulier derrière l’arc, l’attaque d’Oklahoma City aurait été très handicapée dans une ligue « moderne » très axée sur le tir à longue-distance.

Aujourd’hui aux Spurs, DeRozan aurait très bien pu se retrouver un peu plus au nord du côté du Thunder. Une NBA alternative où Paul George aurait très bien pu quitter Indiana pour la Californie qu’il désirait tant. L’histoire des deux dernières saisons aurait pu s’écrire d’une manière totalement différente.

Mais aussi : Une course à deux franchises pour Kawhi Leonard

NBA 24/24 Oklahoma City Thunder Paul George

En direct : toute l'actu NBA