Le départ d’Al Horford de Boston pourrait advenir durant la free agency, alors que le joueur est maintenant agent libre restreint et a cessé les négociations avec les C’s. 3 équipes sont déjà sur les rangs.

Quand Al Horford a décliné son option joueur d’un montant de 30 millions de dollars mardi, la majorité des insiders estimaient que l’objectif commun d’Horford et des Celtics était de négocier un nouveau contrat d’un montant inférieur, sur une plus longue période, afin de permettre à Boston de gagner en flexibilité salariale.

Néanmoins, une mauvaise nouvelle est tombée peu après pour Boston. La proposition que les Celtics ont adressé à Horford a été jugée insuffisante par le joueur, qui devrait donc tester le marché des agents libres afin de trouver une équipe intéressée par ses services pour un contrat de 4 ans et un salaire autour des 25 millions par saison selon Marc Stein.

Même si l’information est fraîche, NBC Sports a déjà donné le nom de trois équipes qui pourraient se pencher sur le joueur dans un avenir proche. Il s’agirait des Lakers, des Pacers, et des Nets. Les trois équipes sont logiquement intéressées par le pivot, mais il sera difficile de le recruter si Horford garde les mêmes prétentions salariales.

Les Lakers ont actuellement moins de 25 millions de cap space, soit un montant inférieur aux prétentions de Horford, et ils voudront sûrement dépenser ce genre d’argent sur un joueur plus jeune et qui correspond mieux à leur besoin, tel que Kemba Walker ou Jimmy Butler.

Lire aussi | « Kyrie a traité Tatum comme LeBron l’a traité à Cleveland »

Les Pacers ont eux une pléthore de joueurs à re-signer (Bogdanovic, Thaddeus Young, Darren Collison). Il est bien sûr possible qu’ils décident de ne pas re-signer un ou plusieurs d’entre eux, et ils pourraient bénéficier de fonds largement suffisants pour recruter un Al Horford à 25 millions à ce moment-là. Mais Indiana possède actuellement une raquette très fournie, avec le duo Myles Turner/Domantas Sabonis.

Si les Pacers développent un réel intérêt pour Horford, cela serait sûrement dans un second temps. On peut par exemple imaginer que l’un des intérieurs d’Indiana soit échangé pour un haut choix de draft comme le 4ème pick des Pelicans. Dans un deuxième temps, Horford pourrait constituer une cible logique et intéressante pour les Pacers.

Pour les Nets, il existe une flexibilité salariale importante qui devrait permettre à l’équipe de signer deux free agents au contrat max, mais les prétentions d’Horford empiéteraient sur cette possibilité. De plus, la présence de Jarrett Allen au même poste paraît compromettre le plan Horford pour Brooklyn, plus axé sur son duo Kyrie/KD.

À 33 ans, Al Horford pourrait très bien, selon Adrian Wojnarowski, signer le dernier contrat de sa carrière cet été, d’où son insistance sur les aspects financiers de son futur contrat. Il n’est pas forcément certain qu’Horford puisse signer un contrat d’un tel montant pour 4 années, même s’il y croit dur comme fer.

Il faut s’attendre à ce que le nom d’Al Horford soit répété à maintes reprises durant l’intersaison. Joueur de devoir, posé, expérimenté, et complet, il représente une cible intéressante pour à peu près toutes les franchises NBA.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs