NBA – Elfrid Payton s’émeut du traitement réservé à Anthony Davis

Davis Payton

Ancien coéquipier d’Anthony Davis, Elfrid Payton n’a que peu apprécié la gestion du cas AD par la franchise des Pelicans.

Publicité

La demande de transfert d’Anthony Davis peu avant la trade deadline a eu l’effet d’un bombe en NBA. Les choix parfois douteux ces dernières années du front office et l’incapacité d’apporter un ailier de qualité à cet effectif qui en avait grandement besoin ont eu raison de l’amour d’AD pour la Louisiane.

Le sort s’est aussi acharné, ne facilitant pas le travail du front office, avec la blessure de Boogie Cousins. Cette rupture du tendon d’Achille a poussé New Orléans à proposer seulement 40 millions de dollars sur 2 ans à l’intérieur. Cousins a donc préféré mettre les voiles du coté d’Okaland, prenant seulement la mid-level exception mais augmentant fortement ses chances d’obtenir une bague. Sentant lui aussi que ses chances de titre en Louisiane étaient assez minces, AD a informé son front office qu’il ne souhait pas s’éterniser dans le bayou. Leur réponse ? Une gestion étrange, entre temps de jeu réduit et DNP.

Cette gestion avait énormément fait parler dans la grande ligue. La NBA avait d’ailleurs pris les choses en main en menaçant de sanctionner les Pelicans, en cas de repos abusif d’Unibrow. Son désormais ex-coéquipier et néo-Knicks, Elfird Payton, s’est exprimé sur le sujet pour HoopsHype :

La seule chose qui était folle c’était la façon dont ils se comportaient. Genre : « Il a besoin de jouer sur ce match mais il risque de manquer le prochain ». Et quand il joue, il ne joue que 20 minutes. C’était ce qui était le plus incroyable pour moi et c’est ce qui m’a le plus exaspéré dans cette situation.

C’est probablement la première fois que je le dis, mais le fait qu’il joue certains matchs, puis qu’il manque quelques matchs et qu’il ne joue que 20 minutes dans certains matchs, c’était difficile. Il est difficile de trouver un rythme. Et c’est son travail, quelque chose qu’il aime faire, et vous le lui enlevez.

Lire aussi | La dure réalité pour DeMarcus Cousins

Elfrid Payton s’interroge sur le réel intérêt pour la franchise de faire si peu jouer sa star. Pour lui, les Pels auraient dû faire un choix entre le fait de le laisser jouer sans restriction ou alors le mettre au repos complet pour la fin de saison :

Pour moi, c’était presque comme s’ils taquinaient le gars en le mettant là pendant 20 minutes et en l’enlevant ensuite. C’était le plus bizarre dans cette situation. Je comprends le fait d’essayer de protéger votre pépite, mais j’ai l’impression qu’ils auraient dû être en mesure de l’asseoir tout le temps. Soit tu le fais jouer vraiment, soit pas du tout.

Publicité

Il est vrai que ces derniers mois ont été très particulier pour Anthony Davis et sa franchise. La situation donnait lieu à des scènes assez surréalistes, avec un AD benché lors de certaines fins de matchs, alors que son équipe était encore en position de gagner.

On peut cependant difficilement reprocher à l’organisation des Pelicans d’avoir voulu préserver son joueur, sachant que ce dernier serait échangé quelques mois plus tard. Sa valeur aurait bien évidement chuté en cas de blessure et le manque à gagner aurait été trop important pour la Nouvelle Orléans.

Malgré une deuxième partie de saison vécue avec une épée de Damoclès au dessus de la tête et la perte de leur star, les Pels peuvent sereinement repartir sur de nouvelles bases très prometteuses. Zion Williamson, les jeunes obtenus contre AD et de bonne recrues : c’est un été rondement mené par les Pelicans !

Anthony Davis Deandre Ayton NBA 24/24 New Orleans Pelicans

Les dernières actualités