La SIG poursuit son recrutement avec Gabe York.

Après Damien Inglis, Boris Dallo et Travis Trice, c’est au tour de Gabe York (25 ans, 1m91) de s’engager avec la SIG. Arrière shooteur et fort scoreur, il répond parfaitement au profil recherché par Vincent Collet. Ce dernier avait déjà tenter de le faire venir l’été dernier.

Après avoir effectué son cursus universitaire dans l’Arizona, Gabe York lance sa carrière professionnelle à Crémone en Italie. Après seulement six matches, il retourne aux Etats-Unis pour disputer la D-League (ancêtre de la G-League) avec les BayHawks. Il tourne à 15.8 points, 4.2 rebonds et 3.7 passes.

Ses performances tapent dans l’œil de Medi Bayreuth. C’est avec le club allemand que l’américain se révèle sur la scène européenne. En BCL, il compile 16.9 points, 4 rebonds et 2.4 passes. Durant la phase de poule il fait des misères au club alsacien (21 points à l’aller et 19 au retour).

Lire aussi | Monaco mise sur J.J O’Brien

A l’été 2018, Gabe York s’engage avec le Magic de Lakeland, équipe de G-League affiliée au Magic d’Orlando. Il vaut 16.4 points, 3.1 rebonds et 3 passes. Des statistiques correctes mais qui ne convainquent pas Orlando de lui donner une chance en NBA. L’arrière termine donc la saison 2018-2019 avec l’AEK Athènes et atteint les demis-finale du Championnat de Grèce (défaite 2-3 face à Promitheas Patras).

Vincent Collet s’est eprimé au sujet de sa nouvelle recrue :

« C’est un joueur que l’on suit depuis 2 ans, depuis qu’il nous a fait des misères avec Bayreuth. On l’avait suivi par la suite et notamment en BBL où il avait fait une très belle saison. Après être retourné en G-League, son retour, en cours de saison dernière à Athènes, a montré à nouveau sa capacité à scorer. Je souhaitais retrouver un 2/1 de cet acabit, dans la lignée des Logan et Slaughter. Je pense avoir trouvé notre homme qui, à coup sûr, sera notre top scoreur. Contrairement à l’an passé, nous avons avec lui un joueur capable de prendre feu, sans l’aide de personne ».

Après une saison décevante (défaite en quart-de-finale de la Jeep Elite, non qualifié pour les playoffs de la BCL), le club alsacien compte se refaire une santé.

Encore 2 minutes ? | Nobel Boungou Colo au Paris Basketball avec Amara Sy