NBA – 10 images pour illustrer le bordel que sera l’Ouest (update 2020)

Parce que l’été sans NBA c’était chiant (en août 2019), on vous proposait d’illustrer avec 10 clichés amusants le bordel qui allait régner dans la conférence Ouest pour la saison 2019-20. Dix mois plus tard, et avec un championnat coupé par le coronavirus en bonus, on regard ce que donnent ces prévisions.

Publicité

Comme lors de la première publication de cet article, pour les personnes qui ne sont pas à jour sur certaines séries (enfin plutôt vraiment vraiment en retard), les lignes qui suivent peut contenir quelques spoilers. Il est encore temps de faire demi-tour.

1. Gagner le titre de Champions Ouest en 2020

Pas spécialement besoin d’explications très poussées : le chemin qui mène jusqu’au titre de l’Ouest sera tout aussi périlleux que celui de nos hobbits préférés, Sam et Frodon.

Update (mai 2020) : sur ce point-là, tout s’est avéré plutôt véridique. La conférence Ouest présentait un gros niveau avec les Lakers et Clippers en tête, mais également de solides Nuggets, Jazz, Thunder et Rockets, très proches du duo de tête (7% d’écart).

2. Choisir entre affronter les Lakers ou les Clippers

Les fameux dragons de Game of Thrones. Et à la fin de l’histoire, quand tout est bien (trop) parti en vrille, il n’en reste plus qu’un seul. Certains ne manqueront pas de voir un signe pour les playoffs. Alors, Lakers ou Clippers ? La perte de DeMarcus Cousins sera-t-elle fatale ?

Update (mai 2020) : sans différence gigantesque entre les deux franchises, il était tout de même un peu plus safe d’affronter les Clippers, qui présentaient à la coupure un pourcentage de victoires (69%) légèrement moins bon que celui des Lakers (78%). Mention cependant aux Sixers, meilleur bilan de la ligue à domicile (93%), quasiment imprenables devant les Bucks (90%) et le Heat (84%) .

3. Défier les Warriors sans trop savoir à quoi s’attendre

Un mort-vivant… deux morts-vivants… trois morts-vivants… Il faut toujours se méfier des personnes (ou équipes) que l’on croit mortes. Pas vrai mon Rickou ?

Update (mai 2020) : mais ils sont ouuuuu, mais ils sont ouuuuuu, mais ils sont ouuuuu les p’tits Warriors la la la laaaaa la… Allez 2020 c’est cadeau, derniers à l’Ouest et pire bilan de la ligue (15-50)

4. Retrouver un Kawhi trop confiant depuis son séjour au Canada

Que ce soit Canada ou au-delà du Mur, le froid du Nord ça vous change un homme. N’est-ce pas Kawhi ?

Update (mai 2020) : Kawhi sur la saison 2019-2020, c’est 26.9 points (46.9%), 7.3 rebonds et 5 passes de moyenne sur 51 matchs. Des statistiques légèrement meilleures qu’aux Raptors. Le froid canadien a bel et bien endurci notre Fun Guy.

5. Tenter de gagner un match à Los Angeles

Il faut sauver le soldat Magic Johnson.

Update (mai 2020) : avec des bilans à domicile de 23-8 (Lakers) et 25-7 (Clippers), gagner un match à Los Angeles s’avérait effectivement plutôt délicat qu’importe l’adversaire. Dans la Cité des Anges, vous aviez ainsi 76% de chances de perdre la rencontre.

6. Se battre pour prendre un tir à Houston

Harden et Westbrook dans la même équipe, vous imaginez la guerre qui se prépare pour savoir qui prendra les tirs dans le Texas. Deux joueurs plus addicts à la gonfle qu’un zombie de World War Z au sang humain : la donnée soulève quelques questions.

Update (mai 2020) : sur 5803 tirs tentés par les Rockets, Harden en a pris 1386 (24%) et Westbrook 1199 (20%). Comme prévu, les deux stars ont monopolisé presque la moitié des opportunités de shoot. Le troisième joueur le plus proche est Danuel House, avec seulement… 482 tentatives (8%). Le Barbu a cependant littéralement explosé Brodie derrière l’arc, avec 769 tirs primés engagés (sur 2832 au total des Rockets) contre 201 pour le meneur.

7. Avoir la 8ème place des playoffs

« Plata o plomo ». L’argent ou le plomb, méthode préférée de Pablo Escobar pour recruter dans son cartel. Il faudra possiblement avoir recours à cette solution pour inciter une franchise à prendre la 8ème place des playoffs à l’Ouest et se taper l’un des mastodontes. On fait partir une demande à Adam Silver de ce pas.

Update (mai 2020) : et bien oui, à la coupure, c’était chaud pour la dernière place qualificative à l’Ouest. Si les Mavs avaient bien assuré leur 7ème place (59.7%), les Grizzlies (49.2) voyaient en embuscade directe les Blazers (43.9), Pelicans et Kings (43.8), ou encore les Spurs, 12èmes (42.9). Rien n’était encore joué !

8. Suivre les plans de LeBron pour éviter un nouvel échec à tout prix

O LeBroniano, portami via
O playoffs ciao, playoffs ciao, playoffs ciao, ciao, ciao
O LeBroniano, portami via
Ché mi sento di morir

Update (mai 2020) : Le plan ? Bah il suffisait de s’entourer d’un second GOAT, tout simplement

Blessure Alex Caruso

9. Approcher Zion Williamson les premières semaines

Vous ne connaissez pas le petit rookie des Indestructibles Jack Jack ? Cherchez ses pouvoirs sur YouTube, vous comprendrez le rapport avec Zion Williamson.

Update (mai 2020) : il aura fallu patienter jusqu’au 22 janvier pour voir la pépite de Duke faire ses premiers pas en saison régulière. Mais pfiouuu, Zion s’est montré comme attendu, très chaud : 23.6 points de moyenne (15ème meilleur scoreur de la saison, si l’on exclut la condition des 50 matchs joués) et 6.8 rebonds en 19 rencontres.

10. Retrouver le vainqueur de l’Ouest en Finales NBA

Ah ce machin là de Stranger Things, c’est très vilain et ça fait flipper. Puis on le voit de loin en plus. Un peu comme l’équipe qui sortira triomphante du monde à l’envers de l’Ouest.

Update (mai 2020) : allez, tous en coeur : on dit un grand merci à monsieur coronavirus…

Voilà, c’est déjà la fin. Pour ceux qui n’ont pas toutes les références aux séries, on vous conseille quelques investissements assez intéressants : Netflix et HBO par exemple.

Buzz NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités