NBA – Les Lakers n’ont pas prévu de contrarier Anthony Davis

0

Avec la blessure de DeMarcus Cousins, qui devrait être sur le flanc pour la majeure partie de la saison, les Lakers voient leurs plans être bouleversés sur le poste 5. Hors de question cependant pour la franchise de faire d’Anthony Davis un pivot à temps plein, eux qui veulent limiter son temps de jeu sur le poste.

Que ce soit dans le plan de jeu où l’on comptait beaucoup sur sa création sur demi-terrain ou numériquement, la perte de DeMarcus Cousins cause un énorme vide chez les Lakers.

La franchise a activé plusieurs pistes sur le marché des agents libres pour le remplacer. Et si Dwight Howard et Joakim Noah semblent tenir la corde, Adrian Wojnarowski nous a appris, il y a deux jours, que les Californiens pisteraient également Marcin Gortat et Marreese Speights pour garnir leur rotation au poste de pivot.

L’idée de voir Anthony Davis occuper ce poste a alors vu le jour. En effet, ces trois dernières saisons, le plus célèbre monosourcil de NBA a évolué en majorité à ce poste. Plus de 50% des minutes qu’il a disputées étaient en tant que pivot. Dans le détail : 96% l’an passé, 51% il y a deux ans et 64%, il y a trois ans.

Un poste qu’il a souvent occupé donc, mais dont le joueur est loin de raffoler. Lors de sa conférence de presse d’introduction en tant que nouveau joueur des Lakers, il avait d’ailleurs indiqué sa préférence pour le poste d’ailier fort :

J’aime jouer poste quatre, je ne vais pas passer par quatre chemins. J’aime jouer quatre, je n’aime pas vraiment jouer cinq.

Voilà qui a le mérite d’être clair.

Lire aussi | Jrue Holiday a une nouvelle arme dans son arsenal offensif

Et qu’il se rassure, les Lakers n’ont aucunement l’intention de l’installer au poste de pivot. Adrian Wojnarowski, encore lui, a expliqué que la franchise pourpre et or a balayé d’un revers de main cette idée. Le joueur va effectivement jouer des minutes à ce poste (et ce serait bête de s’en priver tant sa mobilité fait des ravages face à des 5) mais elles seront limitées.

Les Lakers ont Javale McGee et tenteront de concocter une rotation au poste de pivot qui comprendra Anthony Davis, bien que l’organisation préfère qu’il joue une majorité de ses minutes en tant qu’ailier fort.

Un choix qui s’explique par deux principales raisons : Tout d’abord, les Lakers veulent préserver leur joueur. Souvent sujet aux blessures, Anthony Davis est un joueur fragile. Le faire jouer à un poste aussi exigeant physiquement qu’est celui de pivot représenterait un risque trop important pour la franchise. La seconde raison est que, comme évoqué plus haut, AD a indiqué qu’il ne se sentait pas vraiment à l’aise en tant que poste 5. Risquer de contrarier son joueur alors qu’il est agent libre l’été prochain pourrait coûter très cher aux Lakers, eux qui ont beaucoup donné (Lonzo Ball, Brandon Ingram et Josh Hart entre autres) afin d’arracher le joueur aux Pelicans.

Si l’option de le faire jouer au poste 5 peut être tentante, les Lakers semblent faire le choix de la raison en limitant le temps de jeu d’Anthony Davis en tant que pivot. Reste désormais à voir qui sera l’heureux élu parmi les joueurs visés pour remplacer DeMarcus Cousins.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.